Face au surarmement du Maroc, l’Espagne compte sur l’OTAN

Maroc, Espagne, Ceuta, Melilla, OTAN, #Maroc, #OTAN, #Ceuta, #Melilla

La défense exclut de modifier sa stratégie à Ceuta et Melilla après le réarmement du Maroc
Le gouvernement fait valoir à cet égard que l’Espagne n’est pas seule, mais que sa politique de défense est ancrée dans l’Union européenne et l’OTA.

Le ministère de la défense a exclu de modifier sa stratégie à l’égard des villes autonomes de Ceuta et Melilla après avoir appris le réarmement que le Maroc est en train de réaliser avec l’achat de matériel militaire à la Turquie. Le gouvernement central fait valoir que l’Espagne n’est pas seule, mais que sa politique de défense est ancrée à la fois dans l’Union européenne et dans l’OTAN.

Il a récemment été publié que le pays voisin négocie avec la Turquie l’achat de 22 hélicoptères d’attaque d’une valeur de 1,3 milliard d’euros, ainsi que de 12 drones turcs pour surveiller les deux frontières sud de Ceuta et Melilla. Auparavant, un rapport intitulé « Le Maroc, le détroit de Gibraltar et la menace militaire pour l’Espagne », publié par l’Institut pour la sécurité et la culture, mettait en garde contre l’ambitieux programme d’armement du Maroc de ces dernières années, qui prévoit l’acquisition d’équipements militaires d’une valeur de plus de 20 milliards de dollars.

Cependant, la ministre de la Défense, Margarita Robles, considère qu’il s’agit d’une « affaire interne au Maroc ». Interrogée par Europa Press pour savoir si elle envisage de modifier la stratégie de défense à Ceuta et Melilla en raison du réarmement effectué par le Maroc, elle assure qu’elle a le plus grand respect pour le pays voisin. Cependant, elle a déclaré qu’il n’y a aucun doute sur l’espagnolité des deux villes autonomes de Ceuta et Melilla, qui, assure-t-elle, sont aussi espagnoles que n’importe quelle autre ville d’Espagne. « Je me sens très Ceutí et Melilla », s’exclame-t-il.

En tout cas, M. Robles tient à préciser que la politique de défense de l’Espagne s’inscrit dans le cadre de l’Union européenne et de l’OTAN, et qu’elle effectue des missions avec les casques bleus et les Nations unies. Le Maroc n’appartient ni à l’UE ni à l’OTAN ».

Source : El Faro de Ceuta, 10/08/2021