La « copinocratie », une démocratie d’une autre manière…

goodlinkPublié dans Jeunes du Maroc le 03 – 03 – 2005
La « copinocratie », une démocratie d’une autre manière…
Il est très intéressant de savoir que le terme « démocratie » est composé de deux locutions latines : « démo » qui signifie peuple en français et « cratie » qui veut dire pouvoir. En somme, nous retrouverons la définition de la démocratie en deux mots : « le pouvoir au peuple ». De nos jours ce n’est plus le cas, il s’agit seulement d’un système monopole dont la base est l’USA et qui montre de plus en plus ses défaillances, je cite, et de façon non exhaustive : C’est dans les grandes démocraties ou se pratiquent tous genre de corruptions et d’exploitation des démunis, c’est aussi dans les grandes démocratie où les gouvernements se permettent de décider à la place des peuples pour leur choisir un destin à leurs grés. Je serais méchant et non équitable si je ne cite pas les autres aspects, positives cette fois-ci, de la démocratie. Elle est très importante dans la mesure où le peuple doit être éduqué et apte à prendre en main son destin et son avenir, elle peut être très favorable aussi si l’on permet au peuple de choisir ses réels représentants, mais faudrait encore qu’il ait le choix.
Qui de nous ou de nos parents n’a jamais eu recours, au moins une fois, à un membre de la famille ou à un copain, qui couronne une administration publique ou qui a des relations extrêmement importantes avec les gens qui détiennent le pouvoir, pour réaliser un tâche urgente ou avoir la signature d’un responsable ou encore pour obtenir un travail ou un accord pour un stage de formation. Et pourtant, ce sont les droits les plus légitimes pour un citoyen qui remplie sa fonction dans la société dans un pays qui présume être pays de droit. D’ailleurs la constitution dans l’un de ses articles dit que le travail est un droit à chaque citoyen marocain. Mais en demandant au professionnel la raison pour laquelle il y a tant de gens qui ne travaillent pas encore, ils disent que l’Etat garantit au citoyen les moyens pour obtenir le travail seulement. Bon, qu’ils disent ce qu’ils veulent !! Ce système, celui des copains, est basé sur les connaissances en matière de personne et non sur la compétence. Il est en effet l’un des facteurs majeurs qui font que les services présentés dans nos administrations soient aussi nuls et manquent énormément de professionnalisme. Par conséquent, mauvaise exploitation des ressources et trop de perte en matière d’investissement.



C’est ce qu’on peut appeler conventionnellement, le pouvoir au copain ou bien plus techniquement la « copinocratie ».
Ce système est aujourd’hui installé au Maroc depuis une vingtaine d’année, pendant laquelle des gens incompétents on pu accéder au pouvoir et faire leur fortune au profit des pauvres et des défavorisés qui représentent jusqu’à lors une majorité écrasante dans notre pays. Ce système qui tend désormais à disparaître très lentement en mettant en place un autre mode de fonctionnement basé sur la compétence et les qualifications académique qui est la « technocratie ». Qu’en est-t-il de ce nouveau système ? Et quels sont ses avantages et ses inconvénients ?


https://www.maghress.com/fr/jeunesdumaroc/479