CIA: Conflit Algérie-URSS autour des causes du Tiers Monde

Le défunt président algérien Boumedienne à Moscou

Algérie, Union Soviétique, Tiers Monde, Maroc, Sahara Occidental, phosphate,

Un document confidentiel déclassifié par la CIA révèle un conflit entre l’Algérie et l’Union Soviétique en raison de la position algérienne en faveur de la défense des causes du Tiers Monde. Voici sa traduction :

Bulletin national de renseignement
6 novembre 1975

URSS
La position pro-algérienne que Moscou a récemment adoptée sur le conflit du Sahara espagnol a conduit à une détérioration des relations soviéto-marocaines.

Au sein de l’ONU, les Soviétiques se sont ralliés à l’opinion de l’Algérie selon laquelle la question du Sahara espagnol devrait être résolue en accordant l’autodétermination aux habitants de la colonie : Le représentant soviétique auprès de l’ONU, Malik – avec un œil évident sur la menace de marche massive du roi Hassan dans le territoire – a exhorté les parties concernées à la « retenue et à la modération ».

Pravda s’est prononcée en faveur d’Alger au début de la semaine dans son premier commentaire sur la situation au Sahara. Le bref article souligne que l’Assemblée générale a voté deux fois pour le droit à l’autodétermination du peuple du territoire. Pravda exprime l’opposition de Moscou à tout effort visant à leur refuser ce droit.

Le mois dernier, les Soviétiques ont pris une mesure plus concrète. Ils auraient aidé à organiser le transfert d’armes soviétiques depuis la Libye afin de répondre à une demande algérienne urgente d’armes pour renforcer son armée face au Maroc et au Sahara espagnol. Pour montrer son mécontentement face à la position soviétique, le roi Hassan a annulé la visite d’une délégation soviétique qui devait mettre la dernière main à un important accord soviéto-marocain sur les phosphates.

Le penchement de Moscou envers l’Algérie n’a probablement pas été facile. Les Soviétiques ont eu des problèmes avec l’adoption par l’Algérie des causes du Tiers Monde, et ils ont fait des efforts l’année dernière pour renforcer les liens avec le Maroc. Ils s’intéressent particulièrement au développement et à l’achat de phosphates marocains, qui sont devenus un complément important à la production nationale déclinante de l’URSS et qui pourraient prendre encore plus d’importance si la mauvaise récolte de cette année conduit les Soviétiques à mettre encore plus l’accent sur les engrais.

Texte original :

National Intelligence Bulletin
November 6, 1975

USSR
The pro-Algerian position Moscow has recently adopted on the Spanish Sahara dispute has led to a deterioration in Soviet-Moroccan relations.

In the UN, the Soviets have qgreed with Algeria’s view that the Spanish Saharaé question should be resolved by granting self-determination to the colony’ inhabitants: Soviet UN representative Malik – with an obvious eye on King Hassan’s threatened mass march into the territory- has urged « restraint and moderation » on the concerned parties.

Pravda weighed on behalf of Algiers earlier this week in its first commentary on the Sahara situation. The brief article pointed out that the General Assembly has twice voted for the right of self-deterlination for the territory’s people. Pravda voices Moscow’s opposition to any efforts to deny them this right.

Last month, the Soviets took a more tangible step. They reportedly helped arrange the transfer of Soviet-supplied arms from Libya in order to meet an urgent Algerain request for armes to beef up its forces facing Morocco and Spanish Sahara. To show displeasure over the Soviet position, King Hassan has canceled the visit of a Soviet delegation that was to put the final touches on a major Soviet-Moroccan phosphates agreement.

Moscow’s tilt toward Algeria has probably not come easily. The Soviets have had their problems with Algeria’s espousal of Third World causes, and they have made some effort over the last year to strengthen ties with Morocco. They are particularly interested in the development and purchase of Moroccan phosphates, which have become an important supplement to the USSR’s sagging domestic production and which may take on more importance if this year’s crop failure leads to even further Soviet emphasis on fertlizers.

#Union_soviétique #Algérie #Maroc #Phosphate #SaharaOccidental #FrontPolisario