« Le Maroc peut servir de médiateur entre Israël et le Hamas »

Maroc, Palestine, Hamas, Israël,

L’ambassadeur David Govrin parle du développement des liens entre Jérusalem et Rabat, de la position d’Israël sur le conflit du Sahara occidental, dans une interview avec The Media Line

Interrogé pour savoir si Rabat pourrait devenir un médiateur entre Israël et le Hamas, l’ambassadeur d’Israël au Maroc, David Govrin, a déclaré à Media Line : « Nous pensons vraiment que le Maroc peut jouer un rôle très important, comme il le faisait dans les années 80 et 90. Nous pensons que le Maroc peut jouer à nouveau ce rôle, car il entretient de très bonnes relations avec Israël et avec d’autres pays arabes.

L’ambassadeur a abordé lundi à Casablanca plusieurs questions concernant les relations entre les deux pays lors d’une conférence bilatérale sur le renforcement des liens avec le secteur privé.

Lorsqu’on lui a demandé si les tensions entre Israël et les Palestiniens pouvaient compromettre les relations diplomatiques entre Israël et le Maroc, Govrin a expliqué que le lien entre les Juifs marocains et le Maroc, parallèlement à leur héritage historique, joue un rôle essentiel dans le réchauffement des liens avec le royaume.

« Nos relations binationales ne sont pas uniquement basées sur des intérêts. Ils reposent sur une culture commune et des valeurs partagées. C’est pourquoi vous voyez un développement très rapide de nos relations bilatérales depuis la signature des accords », a-t-il déclaré.

Le Maroc et Israël ont ouvert des relations diplomatiques officielles en décembre 2020, dans le cadre d’une série d’accords de paix entre Israël et des pays du Moyen-Orient connus sous le nom d’Accords d’Abraham. Cependant, le Maroc a maintenu ses relations avec le groupe islamiste extrême palestinien Hamas, et il a accueilli une délégation dirigée par le chef politique du Hamas Ismail Haniyeh en juillet dernier.

Le royaume a participé aux efforts de médiation entre Israël et les parties arabes dans les années 70 et 80, accueillant l’une des premières réunions menant au traité de paix de 1979 entre Israël et l’Égypte. L’accueil de sommets liés au conflit israélo-palestinien pour les accords d’Oslo fait également partie de la politique de « neutralité constructive » du Maroc envers les conflits dans la région.

Govrin a également abordé la position d’Israël sur le différend territorial du Maroc avec le groupe militant du Front Polisario basé en Algérie. Lorsqu’on lui a demandé comment Israël soutiendrait le Maroc dans ses efforts pour affirmer sa souveraineté sur la région du Sahara occidental, il a répondu : « Je pense que cette question sera discutée le plus tôt possible, entre les dirigeants des deux pays ».

Interrogé par les médias internationaux sur ses attentes concernant la coopération future entre Israël et le Maroc dans les domaines du commerce et des affaires, Govrin a déclaré : « Il existe un proverbe en arabe : ‘Dieu est avec ceux qui ont de la patience, tant qu’ils restent patients.’ Nous avons accompli beaucoup de choses au cours de la dernière année et demie, et il reste encore beaucoup à faire, mais nous avons besoin de temps.

L’ambassadeur a également discuté de la coopération dans le domaine du capital humain, affirmant qu’il y a beaucoup d’avantages à tirer pour les deux pays du fait que les entreprises israéliennes trouvent un moyen d’employer des ingénieurs et des programmeurs marocains. L’idée a été mentionnée par plusieurs hommes d’affaires et responsables gouvernementaux lors de la conférence, notamment par la ministre israélienne de l’Innovation, des Sciences et de la Technologie Orit Farkash-Hacohen dans son discours de clôture.

Govrin s’est adressé aux médias internationaux lors de la conférence Start-Up Nation Central qui s’est tenue à Casablanca, où des responsables gouvernementaux marocains et israéliens et des chefs d’entreprise se sont rencontrés pour discuter de la coopération avec le secteur privé.

« Les gouvernements ont signé l’accord officiel, et maintenant il est temps pour le secteur privé d’intervenir et de remplir son rôle dans la construction de cette paix », a déclaré Govrin dans son discours d’ouverture de la conférence.

The media line, 26 mai 2022

#Maroc #Palestine #Hamas #Israël