L’Algérie rouvre ses frontières avec la Tunisie et la Libye

Algérie, Libye, Tunisie, frontières terrestres,


Le président Abdelmadjid Tebboune a ordonné la réouverture des frontières terrestres fermées avec la Tunisie et la Libye, pour effectuer des opérations d’exportation qui se font en devises fortes, tandis que le mouvement de transit entre les deux pays reste fermé aux voyageurs.

Le Premier ministre Ayman Benabderahmane a informé le ministre de l’Intérieur Kamal Beljoud que le président Abdelmadjid Tebboune avait approuvé le retour du trafic commercial avec la Tunisie et la Libye. Il a été décidé d’ouvrir les passages frontaliers à des fins commerciales, d’accompagner les concessionnaires économiques actifs dans le domaine de l’exportation, et de surmonter les obstacles qui entravent l’exportation des marchandises algériennes, notamment vers les pays voisins.

Le ministère du commerce avait reçu des courriers d’opérateurs économiques dans le but d’ouvrir des frontières terrestres avec des pays voisins tels que la Tunisie et la Libye, afin de leur permettre de parer aux difficultés qu’ils rencontrent pour exporter leurs marchandises vers les marchés tunisien et libyen à travers la Tunisie. sol, où les exportateurs sont contraints de décharger la cargaison du côté algérien et de la remballer dans des camions en provenance de Tunisie.

Dans sa correspondance, le Premier ministre a averti que « l’approbation du président de la République comprend la réouverture de tous les passages frontaliers pour les opérations d’exportation légales qui ont lieu en devises fortes, à l’exception de celles qui ont lieu dans le cadre de l’activité de troc avec le pays du Mali et du Niger ».

L’Algérie avait décidé en mars 2020, de fermer toutes ses frontières terrestres, aériennes et maritimes, par mesure de précaution pour faire face à la pandémie du virus Corona, et au fil des mois, elle a assoupli les procédures de fermeture en fonction de l’évolution de la situation sanitaire, avec le retour partiel des vols, et la même chose avec les croisières, et pour l’instant, il a gardé ses frontières terrestres fermées, notant que le plus grand mouvement terrestre se fait avec la partie tunisienne.

Lors de la visite que le président Tebboune a effectuée en Tunisie à la fin de l’année dernière, il a souligné que la fermeture des frontières avec le voisin oriental n’est pas une décision politique ou sécuritaire, mais plutôt une décision sanitaire, notant que la pandémie était forte dans les deux pays, ce qui a conduit à prendre les précautions nécessaires.

Par la suite, les autorités judiciaires ont rendu une décision exceptionnelle d’ouverture de la frontière terrestre avec la Tunisie, selon laquelle les Algériens résidant en Tunisie et les Tunisiens résidant en Algérie sont autorisés à se déplacer entre les deux pays voisins.

Abdeslam Sekia

Echouroukonline, 18 mai 2022

#Algérie #Tunisie #Libye #Frontières