Tchad: arrestation de Max Loalngar, porte-parole de Wakit Tama

Tchad, Max Loalngar, Wakit Tama, CMT, France,

Le porte-parole de la plateforme « Wakit Tama », Max Loalngar, a été arrêté par la police sur fond d’organisation d’une manifestation (samedi dernier) contre la politique française au Tchad, a-t-on appris de sources policières, mardi.

« Contrairement aux informations erronées véhiculées sur les réseaux sociaux, Max Y. Loalngar a été interpellé suite à la marche du 14 mai 2022, transformée en manifestation violente » dans plusieurs villes tchadiennes, a annoncé, mardi, la police tchadienne dans un communiqué.

« Il est à signaler qu’il est l’un des organisateurs de ladite marche », où des débordements ont été constatés, a précisé la police.

Lundi, le porte-parole de Wakit Tama, Max Loalngar, avait été convoqué par la direction de la police judiciaire de N’Djamena afin d’être entendu aux renseignements généraux.

Dans un tweet lundi, le porte-parole de Wakit Tama, une coalition de partis politiques et de la société civile, a indiqué qu’il « ne répondra pas à la convocation de la Police » en évoquant la loi 33 qui protège les avocats».

Samedi dernier, Wakit Tama a organisé une manifestation pour dénoncer la politique française au Tchad.

Cette manifestation contre la politique française au Tchad a causé des dégâts.

Pour le ministère de la Sécurité publique, Wakit Tamma doit répondre d’actes de vandalisme.

Il faut rappeler que plusieurs autres acteurs de la société civile ayant appelé à manifester samedi dernier ont été arrêtés après des actes de dégradations lors de la marche.

« Ce qui s’est passé (samedi) est extrêmement grave (…) Les gens vont répondre de leurs actes. Maintenant, ce n’est pas la peine de pleurnicher sur les réseaux sociaux en disant qu’il faut libérer X ou Y », a indiqué dimanche le ministre de la Communication, Abderaman Koulamallah.

Anadolou

#Tchad #France #MaxLoalngar #Wakit_Tama