Algérie-Tunisie: Lancement de 25 projets en coopération scientifique

Algérie-Tunisie: Lancement de 25 projets en coopération scientifiqueRecherche scientifique, laboratoires d’excellence,

Le ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, Abdelbaki Benziane et son homologue tunisien, Moncef Boukethir ont supervisé le lancement de 25 projets communs de recherche et six (6) laboratoires d’excellence sélectionnés par la commission mixte algéro-tunisienne dans le cadre du développement du programme de coopération scientifique bilatérale.

A l’occasion d’une visite qu’il a effectuée en Tunisie, M. Benziane et son homologue tunisien ont supervisé le lancement de 25 projets de recherche communs et six (6) laboratoires d’excellence sélectionnés par la commission mixte algéro-tunisienne au titre du programme de coopération scientifique basé sur l’encouragement des recherches appliquées, la formation et la recherche dans le cadre de la coordination entre les laboratoires de recherche relevant des universités, des grandes écoles et des acteurs socio-économiques des deux pays », a indiqué ce mardi un communiqué du ministère.

Plusieurs thèmes de recherche ont été choisis par les chercheurs algériens et tunisiens à savoir « la biotechnologie et ses applications dans l’agriculture, l’eau, l’environnement, la sécurité alimentaire, le développement durable, les sciences humaines et sociales, l’énergie, les sciences de la matière, l’électronique, la mécatronique et les TIC », a précisé la même source.

Le lancement des projets de recherche intervient en parallèle avec « la tenue de la conférence de partenariat Algérie-Tunisie qui se réunit une fois par an », a expliqué le ministère dans son document, ajoutant que M. Benziane avait mis l’accent, dans ce sens, sur « la relance de la conférence pour traiter les questions qui concernent le secteur de l’Enseignement supérieur dans les deux pays et l’évaluation des résultats des travaux en permanence ».

« A cet effet, nous avons soutenu la coopération entre les universités algériennes et tunisiennes frontalières à travers le groupe 5+5 qui a été renouvelé au regard du niveau des relations liant les chercheurs et responsables des établissements universitaires des deux pays, et ce en vue de donner plus de dynamique à la coopération entre les centres et instances de la recherche scientifique et technologique ».

La visite du ministre en Tunisie a été sanctionnée par « la signature de plusieurs conventions entre les établissements d’enseignement supérieur des deux pays, notamment frontaliers », note la même source.
Visant à « relancer la coopération et l’échange entre les établissements universitaires, ces conventions traduisent la forte volonté politique des deux pays frères et s’inscrivent dans le cadre du renforcement des relations d’amitié, de respect, d’échange et de solidarité dans le contexte de l’établissement d’un espace cohérent faisant partie intégrante des efforts du développement durable ».

Ces relations « mettent l’accent sur l’importance majeure qu’accorde l’Algérie au développement de la coopération commune entre les universités et les centres de recherche algériens et leurs homologues tunisiens, en œuvrant à développer cette dynamique avec toutes ses dimensions conformément à la volonté politique des deux pays et en application des instructions du président de la République, M. Abdelmadjid Tebboune ».

Ainsi, les travaux de la conférence de partenariat algéro-tunisien dans le domaine de l’enseignement supérieur ont été clôturés, mardi, par la lecture des rapports des comités des recteurs des universités aussi bien que la recherche scientifique et la mobilité. Il a été procédé également à la signature des procès verbaux finaux des comités et le procès verbal final de la conférence qui a comporté des résultats « privilégiés » que les parties vont concrétiser à court, à moyen et à long terme.

Algérie- ALECSO : Accord de coopération
Lors de sa visite en Tunisie, M. Benziane s’est rendu au siège de l’Organisation arabe pour l’éducation, la science et la culture (ALECSO), où s’est tenue la cérémonie de signature de l’accord de coopération entre l’Algérie et cette organisation. A ce propos, il a précisé que cet accord de coopération était « le meilleur cadre devant perfectionner le niveau de participation des établissements algériens d’enseignement supérieur à la mise en œuvre des programmes et projets de l’ALECSO, et renforcer sa position en intensifiant sa représentation au sein des structures et organes exécutifs de l’Organisation ».

Les établissements algériens devront, à travers cet accord, offrir des échanges d’expériences et d’informations dans des domaines scientifiques d’intérêt commun, a-t-il souligné.

L’accord constitue également « une occasion pour tirer profit de l’expertise de l’ALECSO, dans le cadre de la Ligue des Etats arabes, et examiner les grands dossiers dans le domaine de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique, à l’instar de la gouvernance, la qualité et l’agrément des établissements d’enseignement supérieur, l’employabilité des diplômés et les moyens de promouvoir la relation entre l’université et l’entreprise économique », note le communiqué.

En contrepartie, l’Algérie offre assistance et un accompagnement de haut niveau, à travers les bourses que proposent certains pays arabes, en ce sens que cet accord vient « élargir le cercle de ces bourses d’études pour inclure notamment les domaines prioritaires des pays membres de l’ALECSO ».

Horizons, 23/03/2022

#Algérie #Tunisie #Coopération_scientifique