Allemagne: Le Maroc envoie un signal de détente à Berlin

Le Maroc envoie un signal de détente à Berlin – République arabe sahraouie démocratique, Sahara Occidental, Front Polisario, Algérie,

Les relations diplomatiques tendues entre l’Allemagne et le Maroc se pacifient à l’occasion des fêtes de Noël : le changement de gouvernement et les paroles aimables du ministère des Affaires étrangères apaisent apparemment la colère de Rabat contre Berlin. La pierre d’achoppement n’a toutefois pas été mise de côté.

L’Allemagne a salué les signaux de détente envoyés par le Maroc dans la crise diplomatique entre les deux pays. Les représentations diplomatiques à Rabat et à Berlin devraient revenir le plus rapidement possible à leurs « canaux de communication habituels et professionnels », a-t-on appris du ministère des Affaires étrangères à Berlin. Il s’agit maintenant d’orienter les relations germano-marocaines vers l’avant par le dialogue.

En mai, le Maroc, en colère contre la politique étrangère allemande, avait rappelé son ambassadrice à Berlin pour des consultations. Le conflit autour du Sahara occidental, revendiqué par le Maroc, en était l’une des raisons. L’Allemagne aurait agi à plusieurs reprises de manière hostile contre les intérêts supérieurs du Maroc. Le ministère des Affaires étrangères avait alors fait savoir que les reproches n’étaient pas compréhensibles.

Mercredi, le ministère marocain des Affaires étrangères a déclaré que les « déclarations positives » du nouveau gouvernement allemand étaient de nature à permettre une reprise des relations bilatérales et un retour à une représentation diplomatique normale. Il se référait apparemment à un article publié récemment sur le site Internet du ministère des Affaires étrangères. Celui-ci reconnaît notamment le Maroc comme « un lien important entre le Nord et le Sud ».

Sahara occidental : litige sur les revendications d’autonomie

La revendication territoriale du Maroc sur le Sahara occidental, situé au sud de la frontière nationale, n’est pas reconnue au niveau international. Toutefois, le président américain Donald Trump, alors déjà déchu mais toujours en fonction, a confirmé en décembre la souveraineté du Maroc sur cette région peu peuplée. L’Allemagne a critiqué cette décision et a convoqué une réunion du Conseil de sécurité de l’ONU à ce sujet.

Située sur la côte atlantique au nord-ouest de l’Afrique, cette région a été une colonie espagnole jusqu’en 1975, avant d’être en grande partie occupée et annexée par le Maroc. Le mouvement de résistance Front Polisario, qui luttait contre l’occupation, a proclamé en 1976 la République arabe sahraouie démocratique avec le soutien de l’Algérie et de la Libye. Le Maroc ne veut accorder au Sahara occidental qu’une autonomie limitée, tandis que le Front Polisario réclame un référendum sur l’indépendance. Les tensions dans la région s’étaient accrues au cours des derniers mois.

NTV, 23/12/2021

#Maroc #Allemagne #Sahara_Occidental #Front_Polisario #RASD