Contribution: Gloire au feu Gaid Salah

Contribution: Gloire au feu Gaid Salah – Algérie, Issaba,

Nous avons pleurés celui qui nous a quittés, nous devons nous souvenir de tous ceux qui ont fait le sacrifice ultime de notre pays.
Nous tenons d’emblée, à rendre un hommage à celui qui avait découvert aux honnêtes gens le vrai visage caché et réel du système combiné de la nomenclature « AL-Issaba »! Sans fards ni masques.
Gaid Salah , nous a légué l’amour de la patrie ainsi que le courage comme des héritages sacrés. Ces caractéristiques majestueuses, seront transmises aux futures générations, vont continuellement illuminer notre marche vers l’avenir et nous rendre encore et encore plus puissants.

Les campagnes abjectes et récurrentes, que ne cesse de subir le feu Gaid Salah, après chaque pas sincère et étudié qu’il fait en toute conscience et perspicacité, ne sont que des campagnes stériles sans aucun résultat, car leurs objectifs sont désormais dévoilés et leurs intentions démasquées.
Le peuple algérien a découvert leurs objectifs pernicieux et leurs moyens perfides pour les étouffer dans l’œuf. Cependant, ces porte-voix qui se sont érigés en tuteurs sur le peuple et ont cru qu’ils pouvaient investir en la crise que traverse l’Algérie et en tirer profit, voire s’enrichir de leur effort traitre, ont oublié ou font semblant d’oublier que l’Algérie possède des potentiels humains sains d’esprits et rationnels, nationalistes de par l’analyse des évènements et l’examen de leur faits, que représentent le peuple aux côtés de son Armée Nationale Populaire.
L’un de ses leviers majeurs sinon le plus important de ces compagnes est cette entité de « Issaba » que l’ancien chef d’Etat-major le feu Gaid Salah, l’avait qualifié ainsi comme il se doit.
En effet, cette bande n’a pas pour conséquence de diffuser la démocratie là où elle est inexistante, elle l’anéantit là où elle existait.

C’est exactement l’objectif des terroristes ! C’est une escroquerie généralisée aux mains de  » tireurs de ficelles » au pouvoir Extraconstitutionnel non élus.
Nous voyons cela aujourd’hui s’appliquer dans la traduction des généraux, officiers supérieurs, ministres, chefs d’entreprises et de partis politiques….pour des chefs d’inculpations qui leurs sont reprochés et contre eux : Conspiration avec l’ennemi, l’opposition contre les autorités légitimes; Accord secret entre plusieurs personnes hostiles au pays pour renverser le pouvoir établi.

En effet, la clientèle de cet ordre établi pour mettre en œuvre et rationaliser son projet expansionniste, qui doit rester clandestin, non reconnu et non exprimé au peuple Algérien, elle demande un ennemi, qui prend la forme de l’institution militaire et son système de valeurs dans la vie active du citoyen l’imaginaire de son imagination. Les deux éléments évoluent en conjonction.
Ils se développent en tandem dans un processus complexe d’adaptation mutuelle les frontières entre le réel et l’imaginaire disparaissent et, finalement, c’est l’imaginé de la « Issaba » qui hante nos imaginations et conduit nos politiques. Oui, c’est le fracas des contraires, une théorie cabalistique faite pour évoluer les choses ! Si vous pouvez contrôler les contraires, vous dominez la nature du résultat ! Un conflit Hégélien majeur !

Mais nous n’oublions pas de préciser que tout ceci n’aurait pu se faire sans la manipulation organisée par les traitres et ceux qui ne connaissent pas le chemin de la sincérité et qui ne savent agir et se comporter avec dévouement et loyauté envers le pays. Ceux-là mêmes qui voient en chaque action sérieuse et dévouée envers la patrie une atteinte à leurs intérêts et aux intérêts de leurs maîtres, oui leurs maîtres. Une élite dépravée en réalité à l’origine de cette éternelle histoire de « la guerre par procuration »
Ce qui est affligeant dans le contexte actuel, c’est que, malgré la constatation des dégâts considérables, des personnalités bloquantes, veuillent coûte que coûte, continuer dans la mauvaise direction, cherchant à maintenir le pays dans l’impasse et tentent sciemment de nous mener vers le vide constitutionnel avec tous les risques et menaces qu’il peut comporter une telle dérive.

Ceux-là même que les enquêtes persévérantes et approfondies en cours, ne manqueront pas de dévoiler dans l’avenir et seront eux aussi sanctionnés de manière juste et équitable par la force de la loi », a mis en garde « Gaïd Salah ». Il a assuré qu’il œuvrait sereinement et avec patience à démanteler les bombes à retardement qu’ont implantées ces corrompus et corrupteurs dans les différents secteurs et structures vitales de l’État.
Ces potentiels du feu Gaid Salah, seuls, sauront déterminer la direction que prendra l’Algérie et forger son orientation nationale authentique, loin de toute forme de trahison et de tout manquement envers le legs des Chouhada.

L’Algérie a besoin, aujourd’hui, de choisir son cap vers une carrière en développement international. Et de nous débarrasser pour toujours du joug de la dépendance sous toutes ses formes, car pour construire l’Algérie de demain, il nous faudra compter sur Allah en premier lieu, ensuite sur les efforts de ses fils dévoués. En effet, aujourd’hui, il n’y a pas de place pour les mercenaires, les traitres, les imposteurs et les malhonnêtes.
Il n’y a plus d’opacité aujourd’hui dans l’horizon de l’Algérie, ni aucun effort ne s’élèvera au-dessus des efforts nationalistes dévoués.

Faisant naître en nous peuple Algérien cette lutte inlassable qu’on avait pris ensemble pour l’Algérie indépendante et libre au lendemain de notre indépendance.
Si nous voulons renforcer notre présence à l’échelle mondiale, rejoignant, pour l’essentiel, l’espoir du Père et frère Moudjahid le feu , Ahmed-Gaid Salah comme un homme clé de la solution nationale.
Gloire au feu Gaid Salah.

Par Tarek Benaldjia


#Algérie