Ghazouani en Algérie. Redessiner la carte géopolitique régionale?

Ghazouani en Algérie. Redessiner la carte géopolitique de la région ? – Mauritanie, Maroc, Sahara Occidental,

L’Afrique du Nord en pleine ébullition
Il ne se passe pas une semaine sans qu’il y ait un changement ou une nouvelle en Afrique du Nord, notamment en Algérie, au Maroc, au Sahara occidental et en Mauritanie, qui façonnent, jour après jour, les événements à venir qui se produiront sans aucun doute dans un avenir proche.

Selon des sources gouvernementales mauritaniennes, le président mauritanien Mohamed Ould Ghazouani se rendra en Algérie au cours de la semaine prochaine, la visite étant prévue les 26 et 27 décembre.

Au cours de cette visite, le Président Mohamed Ould Ghazouani s’entretiendra avec son homologue algérien Abdelmadjid Tebboune, et la délégation qui l’accompagne, composée de plusieurs de ses ministres, s’entretiendra également avec leurs homologues algériens sur les domaines de coopération conjointe entre les deux pays.

La visite d’Ould Ghazouani en Algérie n’est en aucun cas considérée comme fortuite. Elle semble s’inscrire dans le cadre des changements géopolitiques déjà en cours en Afrique du Nord, avec l’irruption de l’État d’Israël dans la région. Il y a toutefois des spéculations selon lesquelles le gouvernement mauritanien pourrait essayer de faire comprendre au gouvernement algérien sa position distante par rapport à l’opération géopolitique, militaire et économique que la monarchie marocaine a entreprise avec l’État d’Israël.Une trajectoire difficile

Mohamed Ould Ghazouani a une trajectoire biographique sinueuse. Il appartient à une famille soufie réputée. Il est le fils d’un chef spirituel de la tribu des Ideiboussat.

Ould Ghazouani a rejoint l’armée mauritanienne à la fin des années 1970. Il a poursuivi sa formation d’officier au Maroc. Il a obtenu un baccalauréat, une maîtrise en administration et en sciences militaires, et a suivi plusieurs certificats et cours de formation à la guerre.

Il a été considéré comme le modernisateur de l’armée mauritanienne durant la décennie où il est devenu chef d’état-major des armées. Au cours de cette période, il a noué des liens étroits avec la France, avec le gouvernement de laquelle il s’est engagé à combattre AQMI, une sorte d’armée de guérilleros d’Al-Qaïda en Afrique du Nord.

En octobre 2018, il a été nommé ministre de la défense de la Mauritanie. Quelques mois plus tard, Ghazouani a annoncé qu’il allait se présenter à la présidence du pays pour remplacer le président Ould Abdelaziz, qui, selon la constitution mauritanienne, ne pouvait pas se représenter à la présidence. Considéré pendant des années comme son « adjoint », Abdelaziz a lui-même organisé son équipe de campagne électorale.

Le 22 juin 2019, il devient président élu de la Mauritanie après une élection présidentielle contre cinq candidats. Il a pris ses fonctions le 1er août.

En cette année 2020, l’ancien président mauritanien Ould Abdelaziz, dont Mohamed Ould Ghazouani était un pupille, a été arrêté et accusé de corruption pendant son mandat présidentiel.

Canarias semanal, 19/12/2021

#Mauritanie #Maroc #Algérie Afrique_du_Nord #Sahara_Occidental #Maghreb #AQMI