La taxe à l’importation sur les marchandises en Algérie

La taxe à l’importation sur les marchandises en Algérie – commerce, OMC, TVA, ALE,

L’Algérie n’est pas membre de l’Organisation mondiale du commerce (OMC) (après avoir demandé son adhésion depuis 1987), la taxe à l’importation est donc élevée, en moyenne de 30% hors TVA de 19% à l’exception des pays participant aux accords de libre-échange (ALE) avec ce pays (ALE Algérie – UE, ALE région arabe et Accord commercial préférentiel Algérie – Tunisie). La politique commerciale de l’Algérie est souvent inconstante, hautement protectionniste.
Particulièrement pour les biens de première nécessité ou les matériaux importés, une réduction de taxe est disponible : Par exemple, la farine de blé est éligible à la réduction de TVA, seule la taxe à l’importation de 30 % est payée et la taxe de solidarité communautaire de 2 % est payée (total 32 %) ; brisures de riz : taxe à l’importation de 5 %, taxe unitaire de 2 % et TVA de 9 % (total 16 %) ; Produits laitiers : 5% de taxe à l’importation, 2% de taxe de solidarité (total 7%). La loi de finances algérienne prévoit une taxe de solidarité de 2 % à appliquer aux importations de biens de consommation en Algérie. Cette taxe est perçue comme une taxe à l’importation.

La loi de finances 2018 a élargi la liste des biens soumis à la taxe intérieure de consommation (TIC) avec un taux de 30% pour 10 groupes de produits finis : saumon, fruits secs décortiqués et autres fruits secs, épices, confiseries, substances dérivées d’extraits et huiles essentielles (liquides et autres), modems et décodeurs numériques, alarmes incendie et ordinateurs. Par exemple, à l’heure actuelle, les amandes de cajou sont soumises à une taxe à l’importation de 30%, à 19% de TVA, à une taxe de solidarité à 2% et à une taxe intérieure de consommation de 30%, avec un total de 81% de taxes à l’importation. Idem pour le poivre importé. En particulier, la taxe intérieure de consommation appliquée au café est de 10 % (outre la taxe à l’importation de 30 %, la TVA de 19 %, la taxe de solidarité de 2 %, soit au total 61 %).

D’autre part, l’arrêté du 8 avril 2019 portant application du décret d’application n° 18-230 du 25 septembre 2018 a fixé une liste de près de 1 000 objets soumis à la taxe additionnelle temporaire de défense avec des taux allant de 30 % à 120 % (au lieu de de l’interdiction d’importer de 2018). Par exemple, les champignons sont soumis à une taxe de défense supplémentaire de 70 % lorsqu’ils sont importés en Algérie (en plus de la taxe à l’importation de 30 %, de la TVA de 19 % et de la taxe de solidarité de 2 %). De même, les nouilles instantanées sont soumises à une taxe de défense supplémentaire de 70 % (total 121 % de toutes les taxes). Sur les téléphones portables, la taxe de défense supplémentaire est de 60 % (le total des taxes est de 111 %).

Des droits d’importation s’appliquent à certaines marchandises importées en Algérie

1. Pour le riz (code SH 10.06) :

Les droits d’importation s’appliquent comme suit :

– 5% si originaire du Vietnam, Inde, Pakistan et Argentine (taxe d’importation normale)

– Exonération de la taxe à l’importation dans le cadre du quota annuel de 2 000 tonnes de riz pour les Etats membres de l’UE dans le cadre de l’ALE entre l’Algérie et l’UE. Lorsque cette quantité est épuisée, un taux de taxe à l’importation de 5% sera appliqué.

– Exonération des droits d’importation pour le riz originaire des pays arabes dans le cadre de l’Accord de libre-échange de la Grande Zone Arabe.

– Le riz importé de tous les pays ci-dessus est soumis à la TVA de 9% et à la taxe unitaire de 2% quelle que soit son origine.

2. Café (code SH 09.01) :

La taxe à l’importation appliquée à tous les pays au Vietnam, Côte d’Ivoire, Indonésie, Brésil, Suisse et Italie est de 30%. En outre, le café importé est également soumis à une taxe intérieure de consommation de 10 %, à la TVA de 19 % et à une taxe de solidarité de 2 % quelle que soit l’origine.

3. Lave-linge (code SH 84.50) :

Les droits d’importation s’appliquent comme suit :

– 30 % pour les machines à laver d’une capacité maximale de 10 kg et 5 % pour les machines à laver d’une capacité supérieure à 10 kg si ces produits sont originaires du Vietnam, de Chine, de Thaïlande et des États-Unis (taxe d’importation. mot de passe normal).

– Exonération de la taxe à l’importation lorsque les machines à laver sont originaires des pays membres de l’UE dans le cadre de l’ALE entre l’Algérie et l’UE.

– Exonération de la taxe à l’importation pour les machines à laver dans le cadre de l’ALE du Grand Emirats Arabes pour les pays arabes, à l’exception des machines à laver entièrement automatiques d’une capacité n’excédant pas 10 kg soumises à une taxe à l’importation de 30%.

– En outre, les machines à laver importées en Algérie d’une capacité n’excédant pas 10 kg sont soumises à une taxe de défense supplémentaire de 60 % quelle que soit leur origine.

– Les machines à laver importées de tous les pays ci-dessus sont soumises à une TVA de 19% et à une taxe unitaire de 2% quelle que soit leur origine.

4. Vêtements (code SH 61.04) :

Les droits d’importation s’appliquent comme suit :

– 30% pour les vêtements code SH 61.04 lorsque ce produit est originaire du Vietnam, de Turquie, du Pakistan, de Chine, d’Afrique du Sud et du Mexique (taxe d’importation normale).

– Exonération de la taxe à l’importation lorsque les vêtements sont originaires des pays membres de l’UE dans le cadre de l’ALE entre l’Algérie et l’UE.

– Exonération des droits d’importation sur les vêtements avec le code SH 61.04, à l’exception des vêtements en laine ou en fourrure fine, qui sont soumis à une taxe à l’importation de 30% dans le cadre de l’ALE du Grand Emirats Arabes pour les pays arabes.

– En outre, les vêtements importés en Algérie en provenance de tous les pays ci-dessus sont soumis à la TVA de 19% et à une taxe unitaire de 2% quelle que soit leur origine.

Hoang Duc Nhuan – Bureau commercial du Vietnam en Algérie

Cong Thuong, 08/12/2021

#Algérie #Importation #Taxe #ALE #TVA