Maroc : Le harcèlement en milieu scolaire -rapport officiel-

Maroc : Le harcèlement en milieu scolaire -rapport officiel- Ecole primaire, ecole secondaire, harcèlement sexuel

RABAT – Le Conseil supérieur de l’éducation, la formation et la recherche scientifique du Maroc a révélé dans un rapport d’enquête réalisé sur un échantillon de plus de 36.000 élèves de l’école primaire et secondaire, des données inquiétantes sur le harcèlement en milieu scolaire, notamment sexuel de la part des enseignants.

« Au Maroc, 9% des élèves de la 6e année primaire et 17% des élèves de la 3e année secondaire collégiale sont victimes de harcèlement sexuel par leurs camarades », a indiqué un rapport du Programme marocain d’évaluation des acquis (PNEA), rendu public le 30 novembre par le Conseil supérieur de l’éducation, la formation et la recherche scientifique.

Selon la même source, « 8 et 13% d’entre eux, respectivement, déclarent être harcelés sexuellement par leurs enseignants, contre 7 et 11% par le personnel administratif ».

Le travail d’enquête a été réalisé en mai 2019 par l’Instance marocaine de l’évaluation (INE) du conseil, sur un échantillon de 36.808 élèves dont 18.025 au primaire et 18.883 au secondaire collégial.

Les auteurs du rapport ont, en outre, fait savoir que le harcèlement sexuel n’affecte pas seulement les élèves entre eux. Il impacte aussi les relations élèves-enseignants et élèves-personnel administratif.

Il relève que « le harcèlement sexuel des élèves se poursuit jusqu’en dehors de l’école ». Selon le PNEA, « 10% des écoliers et 20% des collégiens en ont été victimes dans l’environnement direct de leurs établissements scolaires », notant que sur internet, ces proportions « restent pratiquement les mêmes ».

« Le harcèlement sexuel d’un enfant porte atteinte à la dignité de la victime qui se sent humiliée et chosifiée, ce qui de nature conduit à le traumatiser, perturber et compromettre son développement cognitif, psychique et social », souligne également le conseil dans son rapport.

« Le phénomène prend plus d’ampleur au collège qu’au primaire. Il atteste d’une déviance par rapport à la norme et constitue un acte condamnable à l’extrême lorsqu’il se produit dans une institution d’éducation et touche les enfants », déplore le conseil.

L’étude s’est également penchée sur les autres formes de harcèlement en milieu scolaire et ses conséquences sur le rendement des victimes en classes.

« Un enfant harcelé et humilié se trouve handicapé dans le processus d’apprentissage. Le harcèlement scolaire est susceptible d’hypothéquer durablement la vie scolaire de l’élève qui en est victime », dénonce le rapport.

Si les résultats obtenus par les élèves en 6e année primaire les moins exposés au harcèlement sexuel avoisinent la moyenne nationale (250), les scores enregistrés chez leurs camarades les plus exposés s’en écarte de 13 à 19 points, selon les matières, détaille l’étude.

Même constat au secondaire collégial où les élèves les plus exposés au harcèlement perdent 14 à 22 points, selon les matières, par rapport à leurs camarades les moins exposés.

#Maroc #Ecole #Milieu_scolaire #Harcèlement