Abdel Bari Atwan : Au tour du Maghreb, la destruction

Maroc, Algérie, Israël, Normalisation – Abdel Bari Atwan : Au tour du Maghreb, la destruction

Le politologue Abdel Bari Atwan en appelle à la conscience des Marocains dans la guerre du Makhzen contre l’Algérie

Dans une vidéo diffusé sur sa chaîne YouTube, Abdel Bari Atwan interpelle la conscience des Marocains et les met en garde contre l’ennemi sioniste, qui, après avoir détruit le Machrek, se tourne vers le Maghreb, spécialement contre l’Algérie, qui constitue la plus grande entrave à ses plans de domination.

Abdel Bari Atwan est un politologue de renommé internationale et un journaliste palestinien qui a compté parmi les intellectuels arabes les plus influents tant au Machrek qu’au Maghreb. Il avait notamment dirigé le journal « al-Quds al-Arabi », l’un des trois grands quotidiens écrits en langue arabe édités à Londres, de 1989 à 2013. Pendant de longues années, il a été considéré comme l’un des éditorialistes les plus importants de la presse arabophone et une figure très écoutée et très populaire dans le monde arabe, intervenant souvent notamment sur Al Jazeera et la BBC, comme il a été un membre influent du Conseil national palestinien (Parlement palestinien) depuis 1990.

Abdel bari Atwan se demande pourquoi le Maroc cherche à se doter rapidement de drones israéliens, d’un système de défense anti-missiles, comme il cherche à se procurer chez Tel Aviv des informations stratégiques, puis construire des ateliers de fabrication d’engins militaires. « Tout cela est bien, dit-il, mais contre qui fait-il tout cela ? Le Maroc va-t-il faire la guerre au Sénégal ? Ou peut-être à l’Espagne ? Ou à la France ? La réponse est non ! Le Maroc veut la guerre contre l’Algérie, simplement.

« Pourquoi tout d’un coup cette surenchère militaire ? Pourtant, les relations étaient « correctes » pour ne pas dire cordiales. Il y avait des relations diplomatiques stables, des échanges, des vols entre les deux pays. Il est vrai qu’il y avait des problèmes en suspens entre l’Algérie et le Maroc, mais on avait fait en sorte de transcender ces problèmes et de vivre des relations de bon voisinage.

« L’Algérie émergeait d’une décennie de terrorisme destructeur, et le Maroc de son côté tentait de remonter la pente par le biais d’un développement sérieux ; il y avait au moins entre Rabat et Alger un Smig dans le rapprochement et le vivre ensemble. Mais brusquement, l’Israélien est venu pour semer la discorde et la fitna entre les deux pays. Brutalement.

« Aujourd’hui, nous vivons une situation de crise ; il y a une tension entre les deux pays, une mobilisation militaire extraordinaire à la lisère des frontières. A tout moment, pour peu qu’une étincelle jaillisse, une guerre destructrice peut éclater.

« Le Maroc, qui dit vouloir défendre son unité territoriale, cherche à se doter d’une armée de drones. Mais je dis ceci aux Marocains : en cas de guerre, quelle sera votre unité territoriale ? A quoi cette unité du territoire peut-elle servir quand le Maroc va être saigné à blanc et ses forces dispersées, au moment ou le simple citoyen marocain vit des moments économiques et sociaux pénibles ?

« Pourquoi laisseriez-vous Israël allumer les feux de la fitna entre vous ? Ce n’est ni votre problème ni celui de l’Algérie, mais c’est le problème d’Israël. Israël a un problème avec l’Algérie : elle ne souhaite pas avoir de vis-à-vis puissant en Afrique. Voilà toute la question. L’Algérie est un grand continent à elle toute seule, avec une superficie de plus de 2 200 000 km2. Israël cherche à émietter l’Algérie. Vous avez vu se qui s’est passé avec la guerre en Irak, en Syrie et en Libye ? Ne sommes nous pas entrain d’entasser nous-mêmes le bois qui sert à bruler notre propre demeure pour faire plaisir à l’Israélien qui ni veut ni la paix ni la sécurité dans la région?

« Le fait est que, après avoir fait éclater le Machrek, les Israéliens cherchent à porter la ruine et la dévastation au Maghreb. L’objectif, détruire l’Unité maghrébine, fragmenter et mener à la partition. Voilà le plan sioniste caché pour le Maghreb arabe et pour le Maroc et l’Algérie plus précisément… »

L’Express, 01/12/2021

#Maroc #Algérie #Israël #Normalisation #Maghreb #Machrek