Attaque du Maroc : La réaction de l’Algérie est légitime

Attaque du Maroc : La réaction de l’Algérie est légitime – « La gravité de la situation donne à la réaction de l’Algérie toute sa légitimité », selon Abdelaziz Rahabi

L’ancien ministre et diplomate, Abdelaziz Rahabi, réagissant à l’assassinat par le Maroc de trois citoyens algériens, estime que «la gravité de la situation donne à la réaction de l’Algérie toute sa légitimité», tout comme elle justifie les mesures adaptées qu’elle sera amenée à prendre.

Cette agression «est une provocation qui relève d’une volonté délibérée de passer de la stratégie de la tension diplomatique permanente, qui a montré ses limites, à celle du choix de l’option (de) la pleine militarisation de la question du Sahara occidental», a-t-il écrit dans un post sur sa page Facebook.

L’ancien ministre de la Communication a ajouté, dans ce même post, que «le Maroc fait le choix de l’escalade au moment où la communauté internationale appelle à l’exercice du droit à l’autodétermination du peuple sahraoui et porte ainsi l’entière responsabilité de son acte et de ses conséquences sur la paix et la stabilité de la région».

«Le Sahara occidental est un territoire non autonome qui relève de la décolonisation, au titre de la Charte des Nations unies et toutes ses déclarations et résolutions pertinentes depuis 1963. Il est reconnu comme tel par la communauté internationale et le Conseil de sécurité vient de le rappeler tout récemment», a-t-il ajouté en référence à la résolution 2602 adoptée vendredi dernier.A

ce titre, soutient-il, il ne peut servir de base arrière à la puissance occupante pour lancer une attaque militaire de quelque nature que ce soit dans ce territoire sous contrôle de la Minurso (Mission des Nations unies pour l’organisation d’un référendum au Sahara occidental)».

Le Maroc joue avec le feu: « Le crime ne restera pas impuni ».

Le Maroc est allé trop loin dans ses provocations répétées à l’endroit de l’Algérie. En ce premier novembre, alors que les Algériens célébraient le 67ème anniversaire du déclenchement de la Guerre de Libération, trois (3) ressortissants algériens ont été lâchement assassinés par un «bombardement barbare» de leurs camions, alors qu’ils faisaient la liaison Nouakchott-Ouargla.

Selon les proches des victimes, dont les témoignages sont rapportés par des médias, «les deux camionneurs à bord de leurs véhicules MAN, en étaient à leur premier voyage et étaient accompagnés par un troisième algérien de Ouargla habitué du trajet ».

L’incident a eu lieu entre Aïn Bentili et Bir Lahlou en territoire libéré, par où passe la route entre l’Algérie et la Mauritanie.
Les deux camions étaient à l’arrêt lorsqu’ils ont été touchés par des tirs d’artillerie provenant du mur de séparation marocain se trouvant à plus de 25 km des lieux.

Confirmant l’information ce mercredi, la présidence de la République a fait savoir dans un communiqué rendu public, que plusieurs facteurs désignent les forces d’occupation marocaines au Sahara Occidental comme «ayant commis, avec un armement sophistiqué, ce lâche assassinat».

«Les autorités algériennes ont aussitôt pris les dispositions nécessaires pour enquêter sur cet acte ignoble en vue d’élucider les circonstances qui l’ont entouré», note le communiqué, ajoutant que «plusieurs facteurs désignent les forces d’occupation marocaines au Sahara Occidental comme ayant commis avec un armement sophistiqué ce lâche assassinat à travers cette nouvelle manifestation d’agressivité brutale qui est caractéristique d’une politique connue d’expansion territoriale et de terreur».

«Les trois victimes innocentes de cet acte de terrorisme d’Etat rejoignent, en ce glorieux jour du 1er Novembre, les Martyrs de la guerre de Libération nationale qui font de l’Algérie Nouvelle la citadelle des valeurs et des principes de son Histoire éternelle. Leur assassinat ne restera pas impuni», affirme la même source.

Algérie Breve News, 04/11/2021