Marie-George Buffet, devenue « serveuse » du Makhzen

Marie-George Buffet, devenue « serveuse » du Makhzen – Georges Marchais et les centaines de communistes français qui ont porté l’Algérie dans leurs cœurs se retourneront certainement dans leurs tombes en voyant Marie-Georges Buffet se jeter dans le giron des puissances néocoloniales interventionnistes et leurs valets, comme le Makhzen.

Georges Marchais, l’illustre Secrétaire Général du Parti Communiste Français, Grand ami de l’Algérie, et les centaines de communistes français qui ont porté l’Algérie dans leurs cœurs et ont soutenu la révolution algériennes, dont certains sont tombés dans le champ d’honneur, en martyrs, se retourneront certainement dans leurs tombes, en voyant Marie-Georges Buffet, bafouer les principes du PCF, depuis sa création, dans le sillage de la révolution bolchévique, en se jetant bras le corps dans le giron des puissances néocoloniales interventionnistes et leurs valets, comme le Makhzen.
Ce dernier, selon à l’origine de cette scandaleuse rencontre organisée par l’ONG Riposte Internationale et la députée du PCF Marie-George Buffet qu’Abdellatif Hammouchi directeur général de la Direction générale de la sûreté nationale et directeur de la Direction générale de la surveillance du territoire marocain, fera sortir de son « buffet » pour appeler à une intervention étrangère, à la veille de la commémoration du 60ème anniversaire des massacres d’Algériens à Paris jetés sur la Seine. Des crimes contre l’humanité qui demeurent impunis à l’instar des génocides perpétrés contre le peuple Algérien durant 132 ans de colonisation barbare. Marie-Georges Buffet n’aurait jamais agi seule si elle n’avait pas été ordonné par son sponsor et bailleur de fonds pour subvenir à ses élucubrations politiciennes, basées sur des miettes d’un fonds de commerce que lui assurent les ONG, inféodées à la NED, autour de Regime Change et l’exportation de la démocratie.

Certaines sources proches de la « communiste » qui défend la cause interventionniste de l’OTAN, et ancienne ministre sous le gouvernement Jospin, auraient bénéficié d’importantes sommes d’argent pour mener une campagne d’hostilité et de dénigrement à l’égard de l’Algérie.

La « communiste » sortie du « buffet » du Makhzen, bénéficie du tapis rouge au Royaume du Haschich et du marketing international de la pédophilie, où elle séjourne régulièrement dans des palaces luxueux, bénéficiant de toutes les commodités nécessaires pour mener à bien sa mission, dont l’un des chapitres était l’organisation d’une journée parlementaire appelant à l’intervention étrangère en Algérie.

Il est clair, que cette journée parlementaire organisée par Marie-George Buffet ; en collaboration avec une ONG, liée aux officines étrangères hostiles à l’Algérie, avec la participation de sinistres larbins, comme Malaoui, Dabbouz ou Ait Djoudi, pour une intervention étrangère en Algérie, à quelques mois de la célébration du 60ème anniversaire de l’indépendance, et quelques jours pour la commémoration du 67ème anniversaire du déclenchement de la glorieuse révolution du premier novembre, est révélatrice à plus d’un titre sur les échecs récurrents des forces néocoloniales et leurs sbires, comme le régime du Makhzen, à concrétiser leur projet de porter atteinte à la souveraineté nationale, chèrement acquise , à l’unité territoriale et à l’unité du peuple Algérien.

Algérie54, 19/10/2021