La Turquie vend des drones armés à l’Éthiopie et au Maroc

Turquie, Maroc, Ethiopie, drones armés, #Turquie, #Maroc, #Ethiopia, #Drones,

La Turquie aurait augmenté ses exportations de drones de combat armés, négociant des accords de vente avec le Maroc et l’Éthiopie à la suite de leur utilisation réussie dans des conflits internationaux. Quatre sources distinctes ont confirmé à Reuters l’existence de ces accords d’exportation.

Toute expédition de drones vers l’Éthiopie risque d’alimenter des frictions dans des relations déjà tendues entre Ankara et Le Caire, qui est en conflit avec Addis-Abeba sur son projet de construction d’un barrage hydroélectrique sur le Nil Bleu, ce qui pourrait compromettre l’approvisionnement en eau en aval.

Deux sources de sécurité égyptiennes ont déclaré que le Caire avait demandé aux États-Unis et à certains pays européens de l’aider à geler tout accord. Une troisième source égyptienne a déclaré que tout accord devrait être conclu et clarifié lors des pourparlers entre Le Caire et Ankara alors qu’ils tentent de réparer les liens.

La Turquie, l’Éthiopie et le Maroc n’ont officiellement annoncé aucun accord sur les drones armés, mais plusieurs sources proches des accords ont fourni des détails à Reuters.

Un responsable turc a déclaré que l’Éthiopie et le Maroc avaient demandé à acheter des drones Bayraktar TB2 dans le cadre d’accords pouvant également inclure des garanties de pièces de rechange et une formation.

Un diplomate ayant requis l’anonymat a déclaré séparément que le Maroc avait reçu le premier lot de drones armés qu’il avait commandé en mai. L’Éthiopie envisage de les acheter, mais le statut de cette commande est moins clair, a déclaré l’émissaire.

Les sources n’ont pas indiqué le nombre de drones faisant partie des accords ni fourni de détails financiers.

L’Ukraine et la Pologne, partenaires de la Turquie au sein de l’OTAN, ont également acheté des drones armés Bayraktar TB2, qui, selon les experts militaires, sont moins chers que les concurrents du marché fabriqués en Israël, en Chine et aux États-Unis.

Les données officielles montrent que les exportations turques de défense et d’aviation ont fortement augmenté vers le Maroc et l’Éthiopie au cours des deux derniers mois, mais ne fournissent pas de détails sur les ventes de drones.

L’armée éthiopienne et le bureau du Premier ministre n’ont pas répondu aux demandes de commentaires sur la question.

Le gouvernement marocain n’était pas disponible dans l’immédiat pour commenter. Son armée ne discute pas publiquement des achats.

La principale agence turque d’approvisionnement et de développement en matière de défense n’a pas immédiatement répondu à une demande écrite de commentaires. Le fabricant de drones Bayraktar, dont le modèle TB2 a été conçu par la société du gendre du président Tayyip Erdogan, n’a pas non plus répondu à une demande de commentaire.

Aviacionline, 14/10/2021