Maroc: le Comité France exige la libération « immédiate » de Raïssouni

Maroc, Omar Radi, Souleiman Raissouni, #Maroc, #Soulaïman Raïssouni, presse, #Maroc #Presse, #Journalistes,

Le Comité France de soutien aux journalistes et militants marocains Maâti Monjib, Omar Radi et Souleiman Raissouni, en prison depuis plusieurs mois, a exprimé, lundi, « toute sa solidarité à Souleiman Raissouni à l’occasion de son jugement en appel prévu, mercredi », appelant « la justice et les autorités marocaines à le libérer sans conditions et sans délai afin qu’il puisse assurer sa défense ».

« Le Comité France espère qu’après les 122 jours de grève de la faim qu’il a menée pour dénoncer ce procès qu’il qualifie de politique et d’arbitraire, il aura les moyens et la force physique d’assurer sa défense afin de prouver son innocence », indique un communiqué rendu public par le comité.

« Il n’est pas juste qu’il soit poursuivi en étant privé de liberté (emprisonné depuis plus de 16 mois), qui plus est dans des conditions de détention qui s’apparentent, selon les textes internationaux, à un traitement cruel, inhumain et dégradant », déplore le comité.

Il rappelle qu' »en raison du refus du juge de donner les moyens à Souleiman Raissouni d’être présent à l’audience de son procès, ce dernier s’est vu condamné à cinq ans de prison ferme sans avoir pu assurer sa défense, ses avocats ayant boycotté l’audience pour protester contre les méthodes de la justice fortement préjudiciables au journaliste ».

« C’est pourquoi nous enjoignons à la justice et les autorités marocaines de le libérer sans conditions et sans délai, afin qu’il puisse assurer sa défense sans entraves et recevoir les soins nécessaires (sa) santé (s’étant) nettement dégradée », assure le comité.

Be the first to comment

Leave a Reply