Morawiecki se félicite de la décision d’un tribunal polonais contestant la primauté du droit européen

Pologne, droit européen, UE, #Pologne, #UE, #Droit,

VARSOVIE, 8 octobre (Reuters) – Le Premier ministre polonais, Mateusz Morawiecki, a salué vendredi, dans un message posté sur Facebook, la décision d’un tribunal polonais qui a déclaré que certaines parties des traités de l’Union européenne étaient incompatibles avec la Constitution polonaise.

Cette décision, annoncée jeudi, remet en cause un pilier de l’intégration européenne et intensifie fortement le différend entre Bruxelles et Varsovie, la Commission européenne ayant déclaré qu’elle soulevait de graves préoccupations. r

Le gouvernement polonais du parti Droit et Justice (PiS) est empêtré dans une bataille de valeurs avec Bruxelles, axée sur des différends concernant l’indépendance des tribunaux, la liberté des médias, les droits des LGBT et d’autres questions.

Le Premier ministre a demandé au Tribunal constitutionnel de se prononcer sur la primauté du droit européen sur la Constitution polonaise.

« Nous voulons une communauté de respect et non un regroupement de ceux qui sont égaux et plus égaux. C’est notre communauté, notre Union », a-t-il déclaré dans le post Facebook, en faisant référence à l’Union européenne.

« C’est le genre d’Union que nous voulons et c’est le genre d’Union que nous allons créer », a déclaré M. Morawiecki dans le post publié aux premières heures de vendredi.

Il a également déclaré que la Pologne souhaitait rester dans la « famille européenne des nations ».

Selon ses détracteurs, en allant plus loin et en remettant en cause la suprématie du droit européen, le gouvernement PiS met en péril non seulement l’avenir à long terme de la Pologne au sein du bloc des 27 nations, mais aussi la stabilité de l’UE elle-même.

Reuters