Gouvernement: Le Maroc maintient Bourita et Laftit

Maroc, nouveau gouvernement, Nasser Bourita, #Maroc, #NasserBourita, #Laftif,

RABAT, 7 octobre (Reuters) – Le roi Mohammed a nommé jeudi un nouveau gouvernement à l’issue des élections du mois dernier. Les ministres des Affaires étrangères et de l’Intérieur sont restés en place mais Nadia Fettah Alaoui a été nommée ministre des Finances, a rapporté l’agence de presse nationale.

Dans une monarchie où le roi a le dernier mot sur toutes les décisions importantes, la principale tâche du nouveau gouvernement sera de mettre en œuvre un modèle de développement que le palais a commandé afin de réduire les inégalités, de diminuer la pauvreté et de favoriser la croissance.

Aziz Akhannouch, nommé premier ministre après que son parti libéral RNI est arrivé en tête des élections, a formé une coalition avec le parti libéral PAM et le parti conservateur Istiqlal.

Les trois partis disposent d’une majorité confortable au Parlement, avec un total de 270 sièges, alors que 198 sont nécessaires pour adopter des lois.

La nouvelle ministre des finances, Mme Alaoui, qui était ministre du tourisme dans le précédent gouvernement, sera l’une des sept femmes du cabinet, dont l’ancienne maire de Marrakech, Fatima Ezzahra El Mansouri.

Le chef du parti PAM, Abdellatif Ouahbi, a été nommé ministre de la justice et le chef de l’Istiqlal, Nizar Baraka, a pris le portefeuille de l’équipement et de l’eau.

Le parti islamiste modéré PJD, qui était le plus important après les deux élections précédentes et dont les dirigeants ont été Premiers ministres depuis 2011, a subi une lourde défaite et a déclaré qu’il rejoindrait l’opposition avec les partis de gauche.

Reuters