Enceinte de 8 mois, une Algérienne tente la Harga avec ses 5 enfants

Algérie, harga, harragas, migration, #Algérie, #Migration,

Le drame n’en fini pas, il s’allonge comme la route qu’empruntent les embarcations mortuaires reliant illégalement l’Algérie à l’Espagne. Le drame continue, ne s’arrête pas, mais se vide de toute humanité, de toute logique. L’Horreur devient commune, comme le démontre l’histoire d’une femme algérienne enceinte de huit mois, qui a failli mourir en mer après avoir tenté de traverser la méditerranée.

Cette femme algérienne, enceinte dans son huitième mois, a tenté d’atteindre, en compagnie de ses cinq enfants, un Eldorado qui a failli la mener à sa perte. Elle a été heureusement sauvée, il y a quelques heures, au large des côtes de l’Espagne, ont indiqué aujourd’hui plusieurs médias étrangers, dont le journal suisse Le Matin.

Une histoire parmi tant de drames “Cette dame a été secourue tout comme 300 autres migrants qui ont été interceptés ces dernières heures, indique la même source. Elle a été toutefois transférée en toute urgence v ers l’hôpital.

Cette femme algérienne était à son huitième mois de grossesse, et elle souffrait de douleurs abdominales”, explique une porte-parole de la Croix-Rouge. “La chance était du côté de cette femme, de son bébé, et de ses cinq autres enfants, qui ont tous failli perdre la vie. Ils ont été finalement secourus au large de la province d’Alicante en Espagne. C’était un véritable essaim de migrants.

La femme se trouvait parmi un groupe de 91 harraga répartis à bord de six embarcations. Ces nav ires de la mort et de désespoir sont à priori tous partis des côtes Algériennes”, indique la Croix Rouge.

La majorité des migrants secourus sont Algériens, notamment quatre autres femmes et six enfants. Cependant, parmi les harragas, il y avait aussi des Syriens.

Onze autres femmes, dont la nationalité n’a pas été révélée ont été également secourus en compagnie de 176 autres migrants, au large de l’archipel espagnol des Baléares. Cet autre convoi était réparti en treize bateaux.

Le Midi Libre, 30/09/2021