Algérie: Décès de l’ancien président Abdelaziz Bouteflika

Algérie, Abdelaziz Bouteflika, #Algérie,

L’ancien président déchu Abdelaziz Bouteflika, est décédé vendredi 17 septembre à l’âge de 84 ans, a annoncé la présidence de la république dans un communiqué.

Depuis sa chute spectaculaire en avril 2019 sous la pression de l’armée et de la rue, celui que les Algériens appelaient familièrement « Boutef » était resté retranché dans la solitude dans sa résidence médicalisée de Zeralda, à l’ouest d’Alger.

Sa chute était devenue inéluctable après des semaines de manifestations massives lancées le 22 février 2019 contre sa volonté de briguer un cinquième quinquennat, après 20 ans au pouvoir, malgré sa maladie.

Né le 2 mars 1937 à Oujda (Maroc) Bouteflika s’est engagé dans les rangs de l’Armée de libération nationale (ALN) pendant la guerre de libération contre le colonialisme francais. Il était chargé des approvisionnement en armes à l’Ouest notamment à partir du Mali ce qui lui a valu le nom de “Abdelkader El Mali”.

A l’Independence, il est élu député de Tlemcen en 1962, puis devient ministre de la Jeunesse, des Sports et du Tourisme dans le premier gouvernement Ahmed Ben Bella, de 1962 à 1963. Il occupe ensuite les fonctions de ministre des Affaires étrangères de 1963 à 1979. Après la mort de Boumédiène en décembre 1978, il est de 1979 à 1980 ministre conseiller du président de la République Chadli Bendjedid puis il est forcé à l’exil en 1981.

Rentré au pays en 1999, il restera au pouvoir près de 20 ans, après avoir effectué 4 mandats consécutifs.

Victime en 2013 d’un grave accident vasculaire cérébral (AVC), il voit son état de santé se dégrader, sa mobilité est réduite et il n’effectue que de rares apparitions.

La date de son enterrement n’a pas été précisée.

Le Jeune Indépendant, 17/09/2021