COPE : « Une étape historique au Maroc »

Maroc, élections, Aziz Akhanouch, RNI, islamistes, #Maroc,

Avec la nomination d’Aziz Akhannouch comme nouveau Président du Gouvernement du Maroc, une nouvelle étape s’ouvre

Avec la nomination d’Aziz Akhannouch comme nouveau Premier ministre du Maroc, une nouvelle étape historique s’ouvre dans notre pays voisin, qui a tourné le dos à l’islamisme politique après dix ans de pouvoir. Akhannouch est un homme d’affaires qui a réussi à devenir l’homme le plus riche du Maroc.

Fort d’un bilan d’efficacité en tant que ministre de l’Agriculture et de la Pêche, ainsi qu’à la tête de son parti libéral, devenu la première force politique du pays, il bénéficie du soutien enthousiaste du roi Mohamed VI lui-même, ébloui par la capacité de cet homme d’affaires fier de ses racines amazighes, dans la région reculée du Sus, au pied du Grand Atlas, qui a tout quitté pour transformer le Maroc en un pays moderne, sans la médiation d’aucune idéologie.

Il est significatif que le nouvel homme fort du Maroc n’ait pas évoqué dans ses premières déclarations les conflits territoriaux qui empoisonnent les relations du Maroc avec l’Espagne et l’Algérie. La grande priorité du Gouvernement qu’ Akhannouch entend former est d’améliorer le quotidien des Marocains d’un point de vue commercial, habitués qu’ils sont à générer de la richesse et de l’emploi.

Une grande partie de sa victoire électorale est due à sa démission de tous les salaires en tant qu’homme politique, député et ministre, ainsi qu’à l’utilisation de sa fortune personnelle pour payer ses conseillers et aux fréquents déplacements de son avion privé dans tous les coins du pays. C’est le profil d’un homme avec lequel le gouvernement espagnol devra comprendre dans les années à venir.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire