Projet de gazoduc Nigeria-Maroc: ce qu’il faut savoir

Maroc, Nigeria, Gazoduc,

Projet de gazoduc Nigeria-Maroc et tout ce que vous devez savoir

Le gazoduc Nigeria-Maroc (« NMGP ») est un nouveau gazoduc régional onshore et offshore destiné à acheminer les ressources de gaz naturel du Nigeria à 13 pays d’Afrique de l’Ouest et du Nord dans le prolongement du gazoduc existant en Afrique de l’Ouest ( « WAGP ») entre le Nigéria, le Bénin, le Togo et le Ghana.

Partant du Nigeria, le NMGP de 5 660 kilomètres traversera le Bénin, le Togo, le Ghana, la Côte d’Ivoire, le Libéria, la Sierra Leone, la Guinée, la Guinée-Bissau, la Gambie, le Sénégal et la Mauritanie, pour se terminer à Tanger, un port marocain sur le détroit de Gibraltar, avec une extension possible vers l’Europe via l’Espagne.

Le projet de gazoduc Nigeria-Maroc est estimé à 25 milliards de dollars et sera achevé par étapes sur 25 ans.

Le projet s’inscrit dans le cadre du « Plan directeur de la décennie du gaz » que le président nigérian Muhammadu Buhari a lancé en 2020. Le plan directeur vise à renforcer la production et les exportations de gaz du Nigeria.

Côté marocain, ce projet phare s’inscrit dans le cadre de la coopération Sud-Sud portée par le roi Mohammed VI. Il devrait créer un marché régional de l’électricité compétitif et profiter à tous les peuples, pays et économies d’Afrique de l’Ouest.

Chronologie du projet

2016

Le projet de gazoduc Nigeria-Maroc a été proposé en décembre 2016 suite à la signature d’un accord entre la Nigerian National Petroleum Corporation (NNPC) et l’Office national marocain des hydrocarbures et des mines (ONHYM) ou plutôt l’Office national des hydrocarbures et des mines.

2017

En août, la NNPC et l’ONHYM ont commencé à mener une étude de faisabilité pour le projet.

2019

La NNPC et l’ONHYM ont achevé l’étude de faisabilité pour la construction du pipeline en janvier et, le même mois, les deux pays ont attribué à Penspen Engineering Company un contrat pour la réalisation de la première phase des projets d’ingénierie et de conception front-end.

En août, la NNPC et l’ONHYM ont présenté la proposition de pipeline lors d’une réunion spéciale de la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) au cours de laquelle le directeur de l’énergie et des mines de la CEDEAO a parlé positivement du projet.

2020

En mars, l’ingénierie et la conception front-end sont entrées dans la deuxième phase.

2021

En février, le roi Mohammed VI et le président Muhammadu Buhari ont affirmé leur engagement dans la construction du gazoduc Nigeria-Maroc.

En juin 2021, le directeur de l’exploitation du gaz et de l’électricité de la Nigerian National Petroleum Corporation (NNPC), Yusuf Usman, a annoncé le démarrage du projet.

En août, le ministre nigérian du Pétrole, Timipre Sylva, a annoncé que le gouvernement nigérian envisageait d’approvisionner l’Europe en gaz via le gazoduc Nigeria-Maroc.

Construction Review Online, 09/09/2021