Mort des comionneurs au Mali: Le Maroc accuse l’Algérie

Maroc, Algérie, Mali, camionneurs,

Paranoïaque et hystérique, la propagande marocaine tente d’accuser l’Algérie de terrorisme

Par Skander Boutaiba

Quelque part au Mali, deux camionneurs marocains ont été tués et un autre troisième blessé à la suite d’une attaque armée qui a été perpétrée hier samedi. Révélée par l’ambassade du Maroc à Bamako, l’information est reprise en boucle par les médias locaux et naturellement sur les réseaux sociaux.

Une vidéo, dont la date et le lieu ne sont pas connus, montre l’endroit où l’attaque contre les camionneurs a été commise. Un homme, s’exprimant vraisemblablement en dialecte marocain, atteste la mort de deux personnes. La vidéo ne cesse d’être commentée de l’autre côté de la frontière.

Bien que les attaques armées soient fréquentes au Mali – en témoigne le récent rapt de trois ressortissants chinois et deux autres mauritaniens -, le makhzen tente de surfer sur le malheur de ces sujets en accusant l’Algérie de terrorisme.

Comme en 1994, après l’attentat contre un hôtel à Marrakech, le Maroc a lâché sa propagande officielle. Elle a pour mission de faire croire que les deux Marocains ont été tués par des Algériens et / ou des mercenaires à la solde des services algériens. Les mieux imaginatifs des propagandistes préfèrent parler d’une attaque menée conjointement par des Algériens et des éléments du Front Polisario.

L’un d’eux s’appelle Abdelilah Hifdi. Président de la Fédération nationale marocaine du transport, il s’est illustré par un « beau tissu de sornettes » dans une déclaration accordée au 360.ma, un site de propagande géré directement par le cabinet royal, en accusant nommément l’Algérie et le Polisario.

Pour ce quidam, le but de cette attaque est de « pousser les camionneurs marocains à renoncer à desservir l’Afrique subsaharienne, au moment où la zone de libre-échange continentale africaine est en train de se mettre en place ».

Sur les comptes du mouvement Moorish, un groupe extrémiste nostalgique des thèses expansionnistes du royaume, c’est la folie. Non seulement l’on accuse l’Algérie, mais appelle à la vengeance. Heureusement que le ridicule ne tue pas.

Dans une seconde vidéo publiée depuis ce qui semble être un dispensaire, l’homme, blessé lors de cette attaque, a livré son témoignage. Interrogé par un autre camionneur, qui a partageait un live sur les réseaux sociaux, il a indiqué que les assaillants avaient renoncé à leur forfait après avoir appris qu’il était musulman et Marocain.

Ce même camionneur a fustigé d’ailleurs l’ambassade marocaine à Bamako qui, selon lui, a délaissé ce ressortissant. Alors qu’un démenti a été apporté par les témoins oculaires de cet incident, les comptes de la propagande Moorish continuent à délirer. Le concours à la petite blague est désormais ouvert chez nos voisins…

Skander Boutaiba

La Patrie News, 12/09/2021

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire