Des harragas algériens aux Îles Baléares

Algérie, migration, Espagne, harragas, #Algérie,

Depuis le début du week-end les embarcations de migrants clandestins algériens, n’ont pas cessé d’affluer vers les îles Baléares, puisque cet archipel autonome d’Espagne distant de quelques 375 Km à partir d’Alger reste le point de chute privilégié de l’une des routes migratoires des harragas maghrébins vers la péninsule ibérique.

C’est ainsi que ces îles ont enregistré l’une des vagues de migration les plus intenses de l’année vendredi et samedi dernier, avec l’arrivée de 178 personnes arrivées selon les médias locaux. Alors que ce dimanche on a enregistré l’arrivée de trois nouvelles embarcations, une à Formentera et deux à Majorque, qui s’ajoutent aux onze autres interceptées deux jours auparavant.

Une nouvelle vague de migrants qui ont mis les services de sécurité espagnols dans un état de débordement, puisque les équipes d’urgence (Garde civile, Police nationale, Croix-Rouge, ONG et Santé extérieure) activant dans la région considérée comme la route Algérie – Majorque se sont retrouvées saturées.

En raison du grand nombre de migrants débarqués sur les plages de l’archipel, les forces de police ont dû mettre en place un dispositif de sécurité complet pour assurer la garde à vue des personnes interceptées.

C’est ainsi que les harragas ont été répartis entre les commissariats de Manacor, Ibiza, S’Escorxador, Playa de Palma et le siège du commandement supérieur, alors que la sollicitation de la collaboration de la police locale de Palma pour pouvoir accueillir des détenus dans ses cellules est prévue aussi.

Après avoir localisé 144 migrants en 24 heures pendant la journée du vendredi, la Garde civile a retrouvé le lendemain neuf autres personnes, apparemment en bonne santé, sur la plage du Dolç, près de la Colònia de Sant Jordi. À la première heure de ce samedi, les agents de l’Unité des étrangers ont déjà eu connaissance du départ de quinze embarcations en provenance d’Algérie vers les Baléares.

D’autres régions d’Espagne enregistrent également des arrivées de migrants en provenance d’Algérie. Selon des informations, la Garde civile d’Almeria a sauvé samedi une embarcation à la dérive avec 14 individus algériens à son bord. Alors qu’à Alicante, cinq personnes ont été repêchées selon l’activiste Jose Clemente, et parmi eux il y avait un mineur.

Archipel de la Méditerranée occidentale peuplé de plus d’un million d’habitants et d’une superficie de 5 014 kilomètres carrés, les Baléares constituent la plus petite communauté autonome d’Espagne avec la Rioja, composée d’une seule province. Situées à une distance de 80 à 300 kilomètres de l’Espagne continentale, elles se divisent en deux groupes d’îles.

Le groupe oriental, le plus important, constitue les Baléares à proprement parler et est formé de Majorque, de Minorque et de l’îlot de Cabrera. Le groupe occidental, connu sous le nom de Pityuses, comprend deux îles, Ibiza et Formentera. Cet archipel qui se situe au milieu de la mer méditerranée à mi-chemin entre Alger et Barcelone, se considère une halte privilégiée pour les migrants clandestins qui en font une correspondance pendant leur trajet avant de gagner le grand continent européen.

L’Express, 17/08/2021