L’ambassade d’Algérie à Paris lève les restrictions aux dons

Algérie, #Algérie, expatriés, dons, covid 19,

Selon le site Algérie-Expat, les envois des dons de la diaspora pour les associations et les particuliers en Algérie ne sont plus soumis à une autorisation consulaire.

D’après un nouveau communiqué rendu public mardi 10 août, la représentation diplomatique algérienne en France explique que les actions de solidarité sont divisées en trois catégories.

« Concernant les dons destinés aux associations domiciliées en Algérie, aucune autorisation préalable de l’ambassade n’est exigée. Les donateurs doivent toutefois,  « s’assurer que leurs destinataires se sont acquittés des procédures fixées par le ministère de l’Industrie pharmaceutique.»

Pour les opérations de dons de concentrateurs d’oxygène et autre dispositif médical pour des particuliers,  aucune  autorisation ne sera demandée », précise la même source.

Les dons destinés au ministère de la Santé soumis à une autorisation

« Seuls les dons destinés au ministère de la Santé via la pharmacie centrale, sont soumis à une « autorisation d’acheminement de dons ». Ce document doit être demandé aux consulats d’Algérie qui le délivre dans un délai de 24 h », ajoute le site des expatriés algériens.

« A noter que les conditions fixées le 6 août dernier, par l’ambassade d’Algérie en France, sur l’acheminement des dons de la diaspora en Algérie, ont été largement critiquées. Les autorités algériennes ont été accusées de faire dans la récupération et de l’entrave », a-t-il indiqué.

« Un diplomate algérien avait soutenu que la répartition des dons et des équipements sur les hôpitaux « relève de la responsabilité du ministère de la Santé. Une personne ne peut pas dire j’envoie 20 ou 30 concentrateurs vers une région bien précise », conclue-t-il.