Esclavagisme

Occident, esclavagisme, colonialisme, colonisation, Afrique, racisme,

Par Ouali M.

Il y a des culpabilités historiques qui ne peuvent être dissoutes dans aucune solution. La civilisation occidentale, malgré toutes les lumières qu’elle a pu allumer grâce à un phénoménal développement scientifique et technologique, ne peut chasser les ténèbres qu’elle a jeté sur le reste du monde.

L’Occident a guerroyé sur tous les continents, conquis, pillé, provoqué des génocides et des écocides dont le monde se remet difficilement aujourd’hui encore. Pourtant, certains tentent sans relâche de disculper l’Occident de ses crimes et, pis, de les coller à d’autres pour paraître moins hideux. Ainsi en est-il de l’esclavage colonial, un mode de production abject bâti sur le racisme qui entache de manière indélébile la civilisation occidentale.

Sur RT France Alain Juillet, ex-patron du Renseignement français (DGSE), a animé une émission, intitulée La Source, sur le thème de l’esclavagisme et s’est contorsionné dans un argumentaire bancal pour dédouaner l’Occident de ce crime inexpiable.

Selon cet expert, les chefs de tribus africains qui faisaient la guerre aux autres tribus africaines et les marchands arabes qui achetaient leurs prisonniers pour les livrer aux négriers européens chargés de les transporter vers les différentes colonies, sont solidairement responsables, ajoutant que dans bien des pays arabes, l’esclavage était en vigueur jusqu’à une date récente. C’est faire dans la confusion entre le travail contraint traditionnel, qui existe depuis des temps immémoriaux, et l’esclavage de type colonial mis en place avec la découverte de l’Amérique et le développement du commerce triangulaire.

Durant plus de trois siècles, l’Afrique a été saignée à blanc, et plus d’une vingtaine de millions d’Africains ont été réduits en esclavage et contraints de vivre dans des conditions matériels et psychologiques ignobles. Les descendants de ces esclaves en souffrent encore aujourd’hui, comme le rappellent si cruellement le racisme rampant dans les sociétés occidentales.

Non, la civilisation occidentale ne se s’en sortira pas avec des pirouettes. Elle traîne trop de casseroles bruyantes, trop crimes non assumés et trop de mensonges éhontés, à commencer par le refus de reconnaître sa dette scientifique vis à vis des civilisations qui l’ont précédée. Le crime rédhibitoire de la civilisation occidentale n’est pas d’être matérialiste comme on le lui reproche souvent, pour s’être éloignée de la religion et de la spiritualité, mais d’être, à la base, malhonnête et de n’avoir aucun scrupule pour arriver à ses fins.

Tout ce qui n’est pas blanc, chrétien et Européen n’est pas humain et tout ce qui n’est pas soumis à l’Européen blanc et chrétien doit être détruit sans pitié. Avec une telle philosophie, quelle confession pourrait racheter le passé de l’Occident et lui accorder le pardon ?

Horizons, 07/08/2021