Sahara Occidental: Washington prône la centralité de l’ONU

L’administration Biden s’éloigne de l’héritage de Donald Trump concernant la question du Sahara Occidental. Tout en déclarant que « il n’y a pas de changement dans la position américaine », le secrétaire d’État adjoint par intérim pour les affaires du Proche-Orient, Joey Hood embrasse l’ambiguïté pour ne pas froisser son allié marocain. Au même temps, il continue à utiliser l’expression « Sahara Occidental » et insiste sur la centralité de l’ONU pour la résolution du conflit.

Dans une conférence de presse organisée à la suite de son entretien avec le ministre marocain des affaires étrangères, Nasser Bourita, le diplomate américain a déclaré : « Concernant le Sahara occidental, nous soutenons un processus politique crédible dirigé par l’ONU pour stabiliser la situation et garantir la cessation de toute hostilité.   Nous consultons les parties sur la meilleure façon de mettre un terme à la violence et de parvenir finalement à un règlement durable. Nous soutenons fermement les efforts de l’ONU pour nommer un envoyé personnel du Secrétaire général pour le Sahara occidental le plus rapidement possible.  Nous sommes prêts à nous engager activement avec toutes les parties pour soutenir cette personne ».

En répondant aux questions des journalistes, Hood a précisé que « là où vous pourriez voir un changement, c’est dans le niveau d’énergie et d’accent que nous mettons pour aider le processus de l’ONU à produire réellement des résultats. »

Hood appelle à la nomination rapide et au soutien d’un envoyé auprès du secrétaire général des Nations unies « afin que nous puissions obtenir une solution acceptable pour toutes les parties et qui conduira à la paix et à la stabilité. »

Manifestement contrarié, le chef de la diplomatie marocaine a boycotté la conférence de presse organisé par le diplomate américain.

Etiquettes : Maroc, Sahara Occidental, Joey Hood, Donald Trump, Etats-Unis, administration Biden,

1 Rétrolien / Ping

  1. Maroc: Mohammed VI nargue l’Algérie - Maghreb Online

Les commentaires sont fermés.