Maroc-Algérie: La danse des 7 voiles

par Madjid Khelassi

Une note distribué à New-York par le représentant diplomatique du Maroc auprès des Nations-Unies, aux pays membres du mouvement des Non-Alignés, et qui a trait à un prétendu « droit à l’autodétermination du peuple kabyle», a fait monter d’un cran la tension entre l’Algérie et le Maroc.

Réagissant à ce qu’elle considère comme une provocation de plus, l’Algérie, a fermement condamné par le biais de son ministre des affaires étrangères , ce nouvel acte hostile commis par la diplomatie marocaine contre l’Algérie, le qualifiant de « dérive particulièrement dangereuse ».

Pour l’Algérie, il s’agit d’ «une tentative à courte vue, simpliste et vaine, destinée à cultiver un amalgame outrancier entre une question de décolonisation, dûment reconnue comme telle, par la communauté internationale et ce qui n’est qu’un complot dirigé contre la nation algérienne ».

En somme , estime le MAE algérien , c’est un appel à la sédition en Algérie que le Maroc diffuse, et une violation des principes et des accords qui structurent et fondent les relations algéro-marocaines.

Que cherche le Maroc ? Le Maroc de l’après-normalisation avec l’état hébreu se sentirait-il plus courageux et bomberait-il le torse un peu plus que d’habitude et roulerait-il les mécaniques par Israël et les USA interposés ?

On sait depuis quelques temps qu’Israël est au Maroc, mais on sait depuis toujours que le Maroc est la tête de pont des Etats- Unis au Maghreb .

Aussi, cette montée au filet du Makhzen, n’est qu’une danse du ventre sur des airs yiddish et dont le rythme n’effrayerait même un chameau frontalier.

On entend ça et là, que le Maroc espionne sans répit son voisin de l’Est via des drones US et du matos ultra sophistiqué made in Israël.

Cherche t-il la guerre ? Joue t-il le «roumi» dans la gandoura d’un maure jouant les va-t-en guerre ?

Ou lorgne t-il toujours sur Tindouf et Béchar , ces oasis qui manquent dans la carte du grand Maroc que lui redessine l’ami hébreu ?

Le diable est dans les détails d’une danse des 7 voiles, qui dénude une hypocrisie marocaine ,cette fois-ci, sous fond de musique ashkénazo- séfarade.

La Nation 20/07/201

Etiquettes : Algérie, Maroc, Israël, Pegasus, NSO Group, espionnage, Etats-Unis, logiciels espions,