Algérie : Les mises en garde de Tebboune

Fête du 5 juillet : Les mises en garde de Tebboune
Par Sonia Djouher

Le président de la république Abdelmadjid Tebboune a mis en garde ce dimanche contre toute menace qui vise l’Algérie estimant que les élections législatives du 12 juin dernier ont été un “pas décisif” dans ce qu’il a qualifié de plan de redressement global du pays.

Dans un message adressé à la nation à la veille du 59e anniversaire de l’Indépendance le président Tebboune, a évoqué ce qu’il a considéré comme atteintes à la sécurité et à la stabilité du pays, sans préciser leur nature ni désigner de coupables, ajoutant que le peuple lui-même qui se charge de la mission de faire face à l’ennemi. Récemment, le chef d’Etat-major de l’Armée nationale populaire (ANP), Said Chanegriha, a affirmé que l’Algérie «n’acceptera aucune menace, quelle que soit la partie qui la profère».

Après avoir souligné que certaines personnes se sont «laissées entrainer vers la propagande et la désinformation, notamment ceux dépourvus d’objectivité et de probité, et qui ne lésinent pas à porter atteinte à l’Etat et à ses institutions», le président Tebboune fait observer que «le peuple algérien, qui a conforté sa glorieuse Marche par la référence du 1er Novembre, est en mesure de battre en brèche les intentions des courants suspects et leurs manœuvres visant à attenter à la sécurité et à la stabilité du pays».

Il ajoute que le peuple est «déterminé à affronter, résolument et énergiquement, tous ceux qui seraient tentés de s’attaquer à l’Algérie, forte par son peuple et son Armée».

Dans cette optique, il lance un clin d’œil à l’armée et aux corps constitués, en leur réitérant sa confiance et son soutien : «pour avoir veillé au déroulement de cette échéance dans un climat de quiétude et de sérénité».

Et le président Tebboune d’insister : «Le peuple algérien, qui célèbre aujourd’hui le recouvrement de la souveraineté nationale et qui puise dans le génie de ses enfants et dans le Hirak béni authentique, une foisonnante conscience nationale, demeure hautement vigilant quant aux intérêts suprêmes de la nation et aux repères jalonnant sa voie de fidélité vers l’unité et la gloire».

Dans ce nouveau message à la nation, le président Tebboune a aussi évoqué, sans trop s’y attarder, la question de la mémoire ; une réponse à peine voilée à des propos récents sur le traitement des questions relatives justement à la mémoire « œuvrer, avec clairvoyance et sans concession, au traitement des questions relatives à la Mémoire nationale sur la base des droits découlant de ce qu’elle a subie comme tragédies effroyables et crimes horribles infligés par le colonisateur ».

Pour le chef de l’Etat les législatives du le 12 juin dernier ont constitué , «un pas important dans la démarche nationale de redressement global, qui repose sur une méthodologie progressive et un impératif d’efficience, qu’il s’agisse du rétablissement de la confiance et de la crédibilité des institutions de l’Etat ou des défis multiples sur les plans économique et social». Il s’est dit convaincu les législatives anticipée a «été un pas décisif sur la voie du parachèvement d’un processus pertinent et irréversible ».

A l’occasion, le chef de l’Etat assurera du respect des engagements qu’il a pris envers le peuple algérien.

Le Jeune Indépendant, 05/07/2021

Etiquettes : Algérie, Fête de l’Indépendance, Abdelmadjid Tebboune, menaces, redressement global, rétablissement de la confiance et de la crédibilité des institutions de l’Etat, crise éconmique, crise sociale, lutte contre la corruption,