Maroc : 1100 mineurs se trouvent encore à Ceuta

Selon le site Spanje Vandaag, 1100 mineurs se trouvent encore dans la ville espagnole de Ceuta et « leur processus de réunification avec leurs familles est très difficile ». « La difficulté est que pour renvoyer un mineur, le mineur lui-même et ses parents doivent accepter le regroupement », affirme-t-il.

« En mars, le Maroc et l’Espagne et l’Espagne ont décidé conjointement de fermer leurs frontières en réponse à la pandémie du coronavirus. C’est cette décision qui rend désormais difficile le renvoi des jeunes chez eux. leurs parents ne peuvent tout simplement pas venir les chercher à Ceuta tant que le Maroc maintient le poste frontières de Tarajal reste fermé. A ce stade, les enfants devraient être remis aux garde-frontières pour rejoindre leurs parents à un point de rendez-vous au Maroc. Le problème est que de cette manière, l’Espagne ne peut pas garantir que le transfert se passe réellement bien », précise Spanje Vandaag.

« Le gouvernement marocain attribue la lenteur des progrès aux « procédures difficiles de certains pays européens », qui compliquent le retour des jeunes et des adolescents dans leur pays d’origine », indique la même source.

Etiquettes : Maroc, Espagne, Ceuta, migration, rapatriement,