« En vrac » / Algérie: Chaînes offshore…

par Madjid Khelassi

On les appelle les chaînes offshore…Chaînes de télévision disposant de studios en Algérie mais diffusant leurs programmes à partir de l’étranger. Ces chaînes, créées au lendemain des événements de 2011 en Tunisie et en Libye, ont été fondées dans un objectif de contre- propagande , c’est-à-dire récupérer un public algérien scotché H/24 à El Jazeera et autres chaînes du Moyen-Orient, qui s’escrimaient sur le printemps arabe.

Tolérées par les pouvoirs publics algériens, mais toujours pas agréées, ces chaînes qui sont toujours de droit étranger -dix ans après leur incrustation dans le paysage audiovisuel algérien- ont, dès le début de leurs « activités », versé dans des missions aux antipodes de ce qu’on attendait d’eux.

Quid de la déontologie et de la saine mission d’informer ?

Ce fut un bouquet de télé-poubelles qui arrosaient…la scène algérienne de dépassements, de campagnes de haine et de désinformation, où tout ce qui ne correspondait pas au moule officiel était diffamé, insulté, sali.

Personne n’échappait au programme quotidien du ciblage discriminatoire et nauséabond. Moudjahidines, intellectuels, figures iconiques de la révolution, femmes, migrants, communauté algérienne vivant à l’étranger. Chaque chaîne s’attaquait au chaînon dérangeant.

Ce fut un règlement de comptes quotidien « organisé » par des télé- caniveaux , on ne sait dans quel but.

Au début du Hirak, certaines de ces chaînes essayèrent d’accompagner le mouvement.

Mais très vite ,ils le brocardèrent. Le naturel de l’égout reprenait le dessus sur l’impartialité et la sacralité d’une info objective et dégagée de toute suspicion.

Télés offshore ou la télé dans toute sa crasse. Ou quand le droit d’insulter est une condition intégrée…dans le cahier des charges nauséabondes.

Plateaux de surréalistes monologues , de débats insipides, d’un carnage de la réalité : les télés offshore aux images sidérales, ne sont que le théâtre vulgaire de l’info factice et de la désinformation dopée par une pub orientée.

Une chaîne offshore suspendue…et si on les supprimait toutes ? Chiche.

La Nation, 23 juin 2021

Etiquettes : Algérie, Télévision, chaînes offshore, audiovisuel, médias, information,