Algérie: Les candidats des listes indépendantes s’unissent en alliances

ALGER- Plusieurs candidats de listes indépendantes ont décidé de rentrer en lice pour les législatives du 12 juin sous forme d’alliances récemment conçues afin d’augmenter leurs chances de réussite, d’autant que beaucoup d’entre eux se portent candidats pour la première fois et n’ont pas d’expérience suer la scène politique.

Parmi les alliances figurent notamment « le Rassemblement du Hisn El-Matine » et « l’alliance nationale des listes indépendants des acteurs de l’agriculture », lesquels ont réussi en un laps de temps à réunir un nombre important de candidats particulièrement jeunes.

A ce propos, le président du « Rassemblement El Hisn el-Matine », Yacine Merzougui a déclaré à l’APS que sa coalition « à caractère associatif » aurait réuni 44 listes indépendantes à travers plusieurs circonscriptions, et est classée cinquième à l’échelle nationale de par le nombre des signataires, comptant d’ailleurs 44.300 formulaires.

Composée d’associations, d’organisations estudiantines, de cadres et de sportifs, cette coalition aspire « au changement vers le meilleur à travers un programme national ambitieux, efficace pour la société civile », a-t-il expliqué, précisant que cette même formation œuvre au « renouvellement de la classe politique en proposant de nouvelles faces incrustées en milieu populaire ».

Candidat dans une liste indépendante à Skikda, Youcef Ramdhan, âgé de 36 ans a indiqué que la sa liste avait connu un grand afflux de citoyens vers un nouveau discours politique axé sur l’intégrité des candidats et leur capacité à lutter contre la corruption administrative et financière.

L’alliance consacre dans son programme « la libération politique et l’attachement à la souveraineté de l’Etat, en œuvrant à bannir toute forme de dépendance », ont affirmé ses responsables, soulignant l’impératif de « préserver la famille et de lutter contre les divisions et la migration des jeunes ».

Au volet économique, l’objectif est de hisser le niveau de coopération arabe et d’augmenter le volume des échanges arabes, à travers la relance du marché arabe commun au mieux des intérêts des peuples de la région.

Le président de la Coalition nationale des listes indépendantes des acteurs de l’Agriculture, Mohamed Yazid Hambli a estimé que cette dernière exprime les aspirations du « monde rural », en veillant « à soulever les préoccupations du secteur rural et de l’agriculture sous la coupe du parlement, d’autant que les aspirations économiques du pays impliquent pour la période à venir, la révision des lois jugées inadéquates avec les exigences de la phase actuelle ».

M.Hambli a estimé, en outre, que les Législatives du 12 juin « offre une occasion propice notamment pour le monde rural pour réaliser un bon qualitatif et opérer le changement, loin des idées et discours défaitistes visant à démobiliser le peuple algérien », arguant que le changement escompté ne saurait se faire que dans « le calme ».

Selon les déclarations de leurs responsables, l’initiative de la coalition émane de « la conscience politique des différentes franges de la société civile, confiante en la nouvelle orientation de l’Algérie, fondée sur des bases solides des droits et libertés, en consécration des principes d’égalité et de justice sociale ».

Elle vise également « à adopter une approche de développement économique, en faveur du projet d’édification d’une société consacrant la véritable citoyenneté », loin de « la division et des tentatives de faire des fondements nationaux un fonds de commerce ou ciblant l’unité nationale, et tentant de porter atteinte à la relation du peuple avec son armée et à sa terre ».

APS, 27 mai 2021

Etiquettes : Algérie, élections législatives, campagne électorale, candidats indépendants,