RDC : 13 morts dans l’effondrement d’une mine aurifère artisanale

AA / Kinshasa / Pascal Mulegwa

Quelque 13 creuseurs clandestins sont morts, samedi, à la suite d’un éboulement dans une carrière d’or, dans l’extrême nord-est de la République démocratique du Congo où des dizaines d’éboulements ont été rapportés ces dernières mois, a rapporté lundi la radio onusienne, Okapi.

Le drame s’est produit dans la chefferie de Baye située dans la province de Bas-Uélé riche en or.

Citant des sources locales, dont un élu, Okapi annonce la mort de 13 creuseurs dans la localité de Baye.

La même source a fait savoir aussi qu’un 14e décès a eu lieu dans un autre site minier de Kangite dans le même territoire.

Simon Gasawo, administrateur du territoire de Bondo dont relèvent les sites effondrés, a confirmé les faits, ajoutant que toutes les victimes ont été inhumées le même jour sur les lieux du drame.

Les creuseurs artisanaux perçoivent de faibles rémunérations avec un équipement rudimentaire et sans la moindre sécurité.

Les accidents dans les mines exploitées par des creuseurs artisanaux sont fréquents et souvent très meurtriers dans le pays, mais très peu sont documentés compte tenu des endroits extrêmement enclavés où ils se produisent.

La RDC possède de riches réserves de minéraux comme le cobalt, les diamants, le cuivre et l’or, mais sa population reste parmi les plus pauvres au monde.

AA

Etiquettes : Congo, RDC, mine aurifère artisanale, orpailleurs,