Algérie/ Pourquoi c’est passionnant

Le top départ de la campagne électorale pour les législatives du 12 juin a été donné ce jeudi. Bien sûr et comme de coutume,pour chaque campagne et chaque élection, ce début est toujours laborieux et encore bien loin de capter l’intérêt des citoyens trop pris par les choses du quotidien, après un laborieux ramadhan qui a été parmi les plus chers de l’histoire du pays et qui a sérieusement impacté les finances des Algériens ou, du moins, d’une grande partie d’entre eux.

Mais qu’à cela ne tienne, les Algériens aspirent encore et toujours à une vie meilleure, et pour beaucoup, elle commence par ces élections législatives qui pourraient grandement contribuer au changement tant souhaité par un peuple avide d’amorcer un autre rendez-vous avec l’histoire et bien déterminé à changer les choses de fond en comble, et ce en allant vers l’essentiel et en fermant la porte aux opportunistes de tout poil qui ont gangrené le palais de Zighoud Youcef pendant de longues, de très longues années, faisant de ce poste de député du peuple un fond de commerce et un tremplin pour toutes les scabreuses affaires où tout se négociait à coup de millions de dinars avec ce qui est désormais qualifié, par tous, d’argent sale.

Mais cette fois la donne a changé. Le temps des professionnels de la politique ou plutôt de la roublardise est bien révolu. Ils ne reviendront plus. D “abord parceque les lois et les règles ont changé, ensuite car le peuple n”en veut plus, et enfin le temps des quotas et de la triture des urnes n’a plus lieu d’être et n’a plus de place dans cette nouvelle Algérie qui est en train de se construire. Aujourd’hui, c’est peut être le temps des novices, mais ce sont ces jeunes porteurs d’idées novatrices et pleins d’enthousiasme qui mettront en musique les nouvelles orientations de cette nouvelle page politique qui s’ouvre en face de l’Algérie. Bien sûr, leur campagne mettra du temps pour prendre son envol. Ils manqueront de vocabulaire et de phrases toutes prêtes pour séduire, mais ils auront cette force de pousser vers le changement, de convaincre des gens qui leur ressemblent, car eux mêmes viennent de ce même peuple avec lequel ils partagent le même quotidien, loin des grands hôtels et des grosses villas de l’ancienne nomenklatura de l’ancien régime.

Et cela pèsera lourd dans cette campagne électorale qui s’annonce des plus passionnantes car elle n’a rien à voir avec tout ce qu’on a connu jusque là.

Par Abdelmadjid Blidi

Ouest Tribune, 22 mai 2021

Etiquettes : Algérie, élections législatives, campagne électorale,