La route des portables volés en Catalogne : de Barcelone au Maroc

Les Mossos d’Esquadra ont démantelé une organisation criminelle qui avait pour mission de récupérer des téléphones portables volés dans les rues et les appartements de Barcelone et de les envoyer en Afrique du Nord, notamment au Maroc.

Huit hommes ont été arrêtés, âgés de 18 à 45 ans, tous de nationalité marocaine et résidant à l’Hospitalet de Llobregat (Barcelone). L’enquête a débuté en février lorsqu’ils ont localisé et arrêté un camion dans la ville d’Abrera, dans le Baix Llobregat, avec 400 téléphones portables et quelques ordinateurs soigneusement emballés dans des sacs d’épicerie en plastique, selon les Mossos d’Esquadra.

La plupart des mobiles interceptés par la police ont été enregistrés comme volés. La plupart provenaient de vols, mais il y avait aussi des pièces de vols avec violence et de cambriolages. Au vu des éléments, ils ont arrêté le conducteur du camion en tant qu’auteur présumé d’un délit de recel. Les Mossos ont pu apprendre que tous les articles provenaient du même point, un endroit où plusieurs personnes étaient chargées de recevoir les produits volés, de les prescrire et d’organiser leur transport à l’étranger.

Un groupe s’est organisé pour envoyer les mobiles au Maroc

Plus tard, ils ont réussi à prouver qu’ils se trouvaient devant un groupe qui se consacrait à la réception d’objets volés sur tout le territoire catalan, de manière organisée, et dans le but de les envoyer à l’étranger. Les deux premiers points de réception se trouvaient dans deux appartements de l’Hospitalet de Llobregat et une fois cette première réception effectuée, plusieurs personnes étaient chargées de stocker les objets volés, jusqu’à ce qu’elles disposent d’un véhicule pour les transporter vers un pays d’Afrique du Nord, notamment le Maroc, dont les détenus étaient ressortissants.

Au cours de l’enquête, le 23 avril, un vol avec violence a été commis dans un magasin de téléphonie à Sant Andreu de la Barca, où les voleurs ont réussi à s’emparer de plus de 60 terminaux et ont fui les lieux à moto.

Immédiatement, les agents se sont rendus aux points d’accueil de l’Hospitalet de Llobregat, où ils ont localisé la moto volée utilisée pour le vol. Quelques minutes plus tard, ils ont réussi à arrêter les trois hommes qui quittaient l’un des appartements chargés des terminaux volés dans des sacs.

Tous les membres du réseau ont été libérés.

Enfin, le 13 mai, les appartements de l’Hospitalet de Llobregat ont été perquisitionnés, où 330 appareils électroniques ont été récupérés, dont des tablettes, des téléphones portables haut de gamme et des ordinateurs, et les huit hommes ont été arrêtés. Trois des personnes arrêtées ont été libérées après avoir témoigné au siège de la police et attendent d’être convoquées par le juge. Les autres détenus ont été conduits au tribunal et le juge d’instruction a ordonné leur libération avec charges.

El Caso.com, 17 mai 2021

Etiquettes : Maroc, Espagne, téléphones portables, gangs, vols, mafia, crime organisé,