Algérie/ Eclaircie à l’horizon

par Abdelkrim Zerzouri

On marche sur des œufs autour de cette éventuelle réouverture des frontières, fermées depuis 14 mois. Les dernières déclarations du ministre de la Santé laissent clairement entendre que l’Algérie va, enfin, autoriser l’entrée des Algériens et des étrangers sur le territoire national, dans le cadre de mesures très strictes, dont l’exigence d’un test PCR pour les passagers, au plus 36 heures avant le départ de leur vol et un autre antigénique à l’arrivée, ainsi que d’autres dispositions pour les cas positifs ou provenance de pays connus pour leur forte propagation du virus, mais point d’autres explications. Quand ? La question reste sans réponse précise.

Le Comité scientifique a donné un avis pour permettre aux ressortissants algériens et aux étrangers d’entrer au pays dans le cadre de mesures très strictes pour protéger les citoyens contre la Covid19, notamment les nouveaux variants, mais la décision reste entre les mains des autorités politiques. Même le ministre de la Santé ne s’aventurera pas à avancer une quelconque date pour la réouverture des frontières, laissant vaguement entendre que cela se fera «prochainement». Idem pour la compagnie nationale, qui garde un mutisme total sur le programme de ses vols, en cas de réouverture des frontières. Quoique sur ce plan, des avis unanimes estiment que la vitesse de croisière ne serait pas atteinte de sitôt, et qu’il faudrait dans ce cadre prévoir qu’un redémarrage du trafic aérien se ferait progressivement, avec des vols forts limités dans les premières semaines. Certainement qu’il s’agit d’une décision de souveraineté nationale, entre les seules mains du président de la République, qui devrait trancher dans le vif de la question sur la base des conclusions des experts du Comité scientifique, des conclusions qui donnent le feu vert sous conditions. En fait, le suspense perdure encore.

Cette annonce est-elle faite hâtivement, avant que la question ne soit traitée sous tous ses angles pour donner lieu à une vision claire, pour faire baisser la tension chez les membres de la communauté algérienne établie à l’étranger, qui ont exprimé leur colère face à cette interdiction d’entrée sur le territoire et ont multiplié dans ce sens, avec insistance, la demande de la réouverture des frontières du pays ?

Effectivement, l’annonce du ministre de la Santé, concernant une prochaine réouverture des frontières, est accueillie comme une bonne nouvelle, aussi bien pour les Algériens et les étrangers, qui attendent depuis des mois pareille mesure, que pour les compagnies aériennes, nationale et étrangères. De toute évidence, l’Algérie ne peut pas garder ses frontières fermées dans un monde qui bouge et qui se dirige vers plus de souplesse sur le plan des voyages internationaux, mieux encore vers une ouverture, sans conditions, aux voyageurs vaccinés. Alors, serait-on fixé sur la date de la réouverture des frontières, ce dimanche, à l’issue de la tenue du Conseil des ministres ?

Le Quotidien d’Oran, 16 mai 2021

Etiquettes : Algérie, coronavirus, covid 19, pandémie, ouverture des frontières, test PCR,