La Russie place les États-Unis et la République tchèque sur la liste des pays « hostiles ».

Selon les autorités, la liste comprend « les États étrangers qui commettent des actes hostiles contre la Fédération de Russie, contre des personnes physiques et morales russes. »

Le gouvernement russe a approuvé vendredi la liste des pays « hostiles », qui ne comprend que les États-Unis et la République tchèque, a rapporté TASS.

Selon les autorités, la liste comprend « les États étrangers qui commettent des actes hostiles à l’encontre de la Fédération de Russie, des citoyens russes ou des entités juridiques russes. »

Fin avril, le président russe Vladimir Poutine a demandé au gouvernement de créer une liste de pays « hostiles ». Le président a limité la capacité des missions diplomatiques de ces pays à recruter du personnel parmi les résidents russes.

Le document souligne également que la République tchèque ne peut embaucher plus de 19 travailleurs russes pour sa mission diplomatique, et que les États-Unis ne peuvent en embaucher aucun.

En avril, le ministère russe des Affaires étrangères a publié une liste de mesures en réponse aux sanctions américaines imposées le 15 avril. Parmi les décisions prises, la Russie a déjà indiqué qu’elle mettait complètement fin à la pratique consistant à embaucher des résidents russes.

« En stricte conformité avec les conventions de Vienne sur les relations diplomatiques et la législation russe, y compris le Code du travail, des mesures seront prises pour mettre complètement fin à la pratique des missions diplomatiques américaines consistant à embaucher du personnel administratif et technique de nationalité russe et de pays tiers » pour travailler dans les légations américaines, indique l’institution.

Le 17 avril, la République tchèque a expulsé 18 diplomates russes en raison des soupçons d’implication des services de renseignement russes dans l’explosion d’un dépôt militaire en 2014. La Russie a répondu en expulsant 20 employés de l’ambassade tchèque à Moscou. Ensuite, le ministère tchèque des affaires étrangères a annoncé une nouvelle réduction des missions diplomatiques et seuls 32 employés resteront dans les ambassades de Moscou et de Prague.

El Mayadeen, 14 mai 2021

Etiquettes : Russie, République Tchèque, Etats-Unis,