Maroc/ Le baiser de Judas à M6

Il fallait être un fieffé naïf pour croire aux rodomontades marocaines exprimés au lendemain de la normalisation avec l’entité sioniste que le Makhzen était capable de rappeler à l’ordre Israël que la fumeuse reconnaissance mutuelle était bénéfique pour la Palestine et son peuple.

Diplomatiquement parlant, cette trouvaille du gouvernement de Mohamed VI s’avère être une détestable arnaque pour les palestiniens dont il a troqué vulgairement la pérennité de leur nation contre la caution américaine pour la colonisation du Sahara occidental. Les terribles événements (au moins deux morts et plus de 300 blessés parmi les jeunes palestiniens) qui ensanglantent le quartier de Cheikh Djerah situé pas loin d’El Qods depuis vendredi dernier, mettent à nue l’odieux marché conclu entre Rabah et Tel Aviv par le truchement américain.

Le roi Mohamed VI qui se prétend « président du comité international d’El Qods », est dans de beaux draps. L’auto-proclamé « émir El Mouminine », assiste en spectateur à une entreprise de nettoyage ethnique qu’entreprends son ami Netanyahou qui veut chasser tous les palestiniens de la vieille ville d’El Qods pour la proclamer  » capitale éternelle Israël ». Il ne sert désormais à rien d’exprimer son « inquiétude » et de décréter la volonté d’Israël d’expulser les habitants palestiniens du quartier Cheikh Djerah pour y caser des colons juifs, d’inadmissible ».

Non Majesté le roi Mohamed 6, tout est maintenant possible et admissible dès lors que vous avez signé l’accord de la honte avec le sinistre Netanyahou en vertu duquel vous avez clairement reconnu le « droit » de l’entité sioniste de coloniser la Palestine historique et de chasser ses habitants, en contrepartie de la même reconnaissance israélienne de votre privation du peuple sahraoui de son droit l’autodétermination.

Voici donc les résultats de l’odieux marché qui a choqué même vos sujets, que vous avez conclu avec l’État sioniste le 10 décembre dernier et que vous n’aviez même pas eu le courage d’annoncer vous même, tant le chef d’orchestre était Donald Trump. Ça devrait vous faire tellement mal en tant que dirigeant d’un pays musulman, d’un Maroc peuplé d’hommes et de femmes fiers et attachés à la cause palestinienne depuis des années. Il vous serait théoriquement difficile de vous regarder dans la glace en voyant ces horribles scènes d’enfants et de femmes palestiniens habitant El Qods violentés et blessés par l’armée d’occupation, vous le président du comité international d’El….Qods ? Rien n’est moins sûr cependant. Le sort des ces misérables palestiniens est peut-être même le cadet de vos soucis, à l’instar de tous les roitelets, sultans, et émirs du Golfe qui ont préféré signer la « paix des braves » avec Israël plutôt que de porter assistance à leurs « frères » arabes de Palestine.

Pour le monarque du Maroc, le message qu’il a reçu depuis El Qods de la part de Netanyahou est limpide : un véritable bras du (dés)honneur. M6 le vaut bien.

Imane B.

L’Est Républicain, 11 mai 2021

Etiquettes : Maroc, Palestine, AL Qods, Al Aqsa, Jérusalem, normalisation, Benjamin Netanyahou,