Jérusalem : préoccupée par les violences, l’ONU exhorte Israël à cesser les expulsions de familles palestiniennes

Les Nations Unies et leurs partenaires ont exprimé leur profonde préoccupation concernant les affrontements et les violences qui continuent chaque jour à Jérusalem-Est entre manifestants palestiniens et policiers israéliens. 

Après un weekend de violences, les affrontements se sont poursuivis lundi à Jérusalem-Est, notamment sur l’Esplanade des Mosquées où plus de 200 personnes ont été blessées, selon les informations rapportées par plusieurs médias.

« Les autorités israéliennes doivent faire preuve de la plus grande retenue et respecter le droit à la liberté de réunion pacifique », a dit le porte-parole du Secrétaire général de l’ONU, António Guterres, dans une déclaration de presse publiée dans la nuit de dimanche à lundi, soulignant que « tous les dirigeants ont la responsabilité d’agir contre les extrémistes et de dénoncer tous les actes de violence et d’incitation à la haine ».

Dans un communiqué conjoint publié samedi, les envoyés du Quartet (ONU, Etats-Unis, Russie et Union européenne) ont appelé les autorités israéliennes « à éviter des mesures qui aggraveraient encore la situation pendant cette période des jours saints musulmans ». M. Guterres et les envoyés du Quartet ont demandé à ce que le statu quo sur les lieux saints de Jérusalem soit maintenu et respecté.

« Nous sommes alarmés par les déclarations provocantes de certains groupes politiques, ainsi que par le lancement de roquettes et la reprise de ballons incendiaires de Gaza vers Israël, et les attaques contre les terres agricoles palestiniennes en Cisjordanie », ont déclaré les membres du Quartet. « Tous les dirigeants ont la responsabilité d’agir contre les extrémistes et de dénoncer tous les actes de violence et d’incitation à la haine », ont-ils ajouté.

Dès jeudi, Coordinateur spécial de l’ONU pour le processus de paix aux Moyen-Orient, Tor Wennesland, avait appelé à ce que « les auteurs de violence de tous bords rendent des comptes et soient rapidement traduits en justice ». M. Wennesland avait également appelé les dirigeants politiques, religieux et communautaires de toutes les parties à s’opposer fermement à la violence, à l’incitation à la violence et à la rhétorique incendiaire. « Si elle n’est pas résolue, la situation pourrait devenir incontrôlable », avait-il alors prévenu. 

Mettre fin aux évictions de familles palestiniennes et aux démolitions de leurs maisons
Le Secrétaire général de l’ONU, le Coordinateur spécial pour le processus de paix au Moyen- Orient et les membres du Quartet se sont également déclarés profondément préoccupés par les possibles expulsions de familles palestiniennes de leurs maisons dans les quartiers de Sheikh Jarrah et Silwan, à Jérusalem-Est, cette partie de la ville étant considéré comme un territoire occupé par les Nations Unies.

M. Guterres a exhorté Israël à cesser les démolitions et les expulsions, conformément à ses obligations au titre du droit international humanitaire et du droit international relatif aux droits de l’homme, relayant ainsi l’appel similaire fait par M. Wennesland trois jours plus tôt.

Dans les quartiers de Sheikh Jarrah et Silwan, les familles palestiniennes menacées d’être expulsés de leurs maisons y « vivent depuis des générations », ont rappelé les membres du Quartet qui ont exprimé « leur opposition aux actions unilatérales, qui ne feront qu’aggraver l’environnement déjà tendu ».

Réunion d’urgence du Conseil de sécurité
Par la voix de son porte-parole, le Secrétaire général de l’ONU a réaffirmé son engagement, notamment par le biais du Quartet, à aider les Palestiniens et les Israéliens à résoudre le conflit sur la base des résolutions pertinentes des Nations Unies, du droit international et des accords bilatéraux.

La Chine qui préside le Conseil de sécurité des Nations Unies au mois de mai a annoncé, lundi, que ce dernier tiendra des consultations d’urgence sur la situation à Jérusalem-Est.

« Le Conseil doit agir rapidement pour demander une désescalade des tensions et réaffirmer son attachement à la solution de deux États », a déclaré l’Ambassadeur chinois aux Nations Unies, Zhang Jun, sur Twitter.

ONU Info, 10 mai 2021

Etiquettes : ONU, Palestine, Jérusalem, Al Qods, Israël, violences,