Turquie : Ouverture des marchés de fruits et légumes

ISTANBUL – Les marchés de fruits et légumes ont été autorisés à ouvrir samedi dans toute la Turquie, alors que le verrouillage le plus strict du pays se poursuit dans un contexte de ralentissement économique et d’inflation à deux chiffres.

Les marchés, ou « bazars », font partie intégrante de la culture alimentaire turque. Les producteurs apportent leurs fruits et légumes dans presque tous les quartiers à des jours fixes de la semaine.

Le verrouillage complet qui a commencé fin avril et qui doit durer jusqu’au 17 mai a mis un frein à cette tradition et l’a limitée aux samedis sur des places de marché désignées.

Idris Taka, un vendeur de légumes sur un marché en plein air d’Istanbul le samedi, dit avoir subi un coup financier. « Nous pouvions travailler quatre à cinq jours par semaine et maintenant nous ne pouvons travailler qu’un jour sur 17 », a-t-il déclaré.

Les critiques ont déclaré que les mesures prises par le gouvernement turc pour lutter contre l’augmentation du nombre de cas étaient incohérentes et peu pratiques. Les habitants ont reçu l’ordre de rester chez eux, mais des millions de personnes sont exemptées du confinement et continuent de travailler dans les usines, les hôpitaux, l’agriculture et le tourisme. Les touristes étrangers sont également exemptés.

Les prix ont continué à grimper en avril, l’inflation en glissement annuel dépassant les 17 %.

Associated Press, 09 mai 2021

Etiquettes : Turquie, marchés de fruits et légumes, covid 19,