Maroc-Iran : L’Iran rejette les remarques « sans fondement »de Nasser Bourita

TEHRAN – L’Iran a réagi samedi aux propos tenus par le ministre marocain des Affaires étrangères dans une conversation en ligne avec des membres du groupe de pression sioniste, l’American Israel Public Affairs Committee (AIPAC).

Saeed Khatibzadeh, porte-parole du ministère iranien des Affaires étrangères, a réagi aux accusations de semer l’instabilité lancées contre l’Iran par le ministre marocain des Affaires étrangères, Nasser Bourita.

« Comme le gouvernement du Maroc est incapable de régler ses propres problèmes régionaux, il a une fois de plus ressassé ses allégations infondées contre la République islamique d’Iran tout en soutenant le régime criminel d’Israël », a déclaré Khatibzadeh dans un communiqué.

Le porte-parole a déclaré que les accusations sans fondement du gouvernement marocain contre l’Iran s’inscrivent dans la lignée des plans américains et israéliens dans la région et contre ceux qui sont fidèles à la cause légitime de la Palestine.

« Il est regrettable que le gouvernement marocain, qui occupe actuellement la présidence du Comité Qods, détourne l’attention de la question brûlante du monde musulman, à savoir la lutte contre l’agression contre le saint Qods et la défense des droits du peuple palestinien, à un moment où le monde islamique a plus que jamais besoin d’unité et de solidarité », a déclaré Khatibzadeh.

Le ministre marocain des affaires étrangères a accusé l’Iran de menacer l’intégrité de son pays et de soutenir les milices qui attaquent le Maroc, une accusation que l’Iran a fermement démentie.

Tehran Times, 08 mai 2021

Etiquettes : Maroc, Iran, Front Polisario, Sahara Occidental, AIPAC,