Accord germano-turc pour soutenir la stabilité et la sécurité de la Libye

Le président turc et la chancelière allemande conviennent de l’importance de soutenir le gouvernement intérimaire libyen et de veiller à la tenue d’élections nationales.

Le président turc, Recep Tayyip Erdogan, et la chancelière allemande, Angela Merkel, sont convenus qu’il est essentiel de soutenir le gouvernement d’union nationale libyen pendant les préparatifs des élections générales de décembre 2021.
Erdogan et Merkel ont eu des entretiens virtuels cette semaine, selon la présidence turque, au cours desquels ils ont discuté des liens bilatéraux ainsi que des questions régionales.

Au cours de cet entretien, Erdogan a déclaré que son pays « continuerait à soutenir le gouvernement d’unité nationale (GNU) dans l’intérêt de la stabilité de la Libye », soulignant que la Turquie était prête à coopérer avec l’Allemagne à cet égard, selon un communiqué publié par la présidence turque.

M. Erdogan a souligné l’importance de ne pas perdre l’élan que les liens entre la Turquie et l’Union européenne ont créé, ainsi que l’engagement de son pays envers « sa position modérée à un moment où la Grèce continue d’adopter un comportement provocateur ».

En guise de « signe précieux » pour soutenir la stabilité et la paix, la chancelière allemande Angela Merkel a fait part au président turc de la nécessité urgente de retirer les forces étrangères de Libye.

Lors de la vidéoconférence virtuelle, Mme Merkel et M. Erdogan se sont tous deux engagés à soutenir le gouvernement d’unité nationale dans l’amélioration des services offerts au peuple libyen et dans la préparation des élections de fin d’année, selon un porte-parole du gouvernement allemand.

Mme Merkel a souligné l’importance de lancer des actions visant à retirer les combattants étrangers et les mercenaires de Libye le plus rapidement possible.

Libyan Express, 06 mai 2021

Etiquettes : Libye, Turquie, Allemagne, Union Européenne, UE, Tayyip Erdogan, Angela Merkel, mercenaires, combattants étrangers,