L’Allemagne va étendre sa mission militaire au Mali déchiré par la guerre

L’expansion comprend la construction d’une base d’entraînement dans le centre du Mali.

Le gouvernement allemand a approuvé des plans visant à étendre la mission militaire du pays au Mali, alors que les groupes rebelles et extrémistes continuent de représenter une menace pour la sécurité nationale.

Une source travaillant pour le gouvernement allemand a révélé que le pays envisageait le déploiement de 600 soldats dans la région africaine déchirée par la guerre, selon un rapport de Reuters.

L’expansion comprendra la construction d’une base d’entraînement dans le centre du Mali, où les violences islamistes et ethniques continuent de croître.

La participation de l’Allemagne à la force de maintien de la paix des Nations unies dans ce pays d’Afrique de l’Ouest a également été prolongée d’un an.

Actuellement, la mission militaire de l’ONU au Mali compte plus de 13 000 soldats chargés de contenir la violence des groupes armés.

« La menace du terrorisme et du crime organisé ne touche pas seulement le Mali, mais menace de déstabiliser toute l’Afrique de l’Ouest », a déclaré le gouvernement allemand.

L’extension de la mission militaire allemande dans ce pays africain doit encore être approuvée officiellement par le Parlement.

Une réponse antiterroriste plus forte est recherchée

Depuis 2012, le Mali est confronté à des obstacles politiques, sécuritaires, humanitaires et de droits de l’homme.

Le secrétaire général adjoint aux opérations de paix de l’ONU, Jean-Pierre Lacroix, a appelé à une réponse renforcée au terrorisme, notamment dans la région du Sahel.

Il a souligné qu’il fallait adopter une approche globale pour améliorer la sécurité, protéger les civils et restaurer l’autorité de l’État.

La déclaration de Lacroix a été publiée à la suite d’une attaque terroriste dans un camp de la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations Unies pour la stabilisation au Mali (MINUSMA), qui a tué quatre soldats de la paix et blessé 26 autres.

The Defense Post, 23 avr 2021

Etiquettes : Mali, Allemagne, contingent, MINUSMA, Sahel, djihadistes, ONU, Union Européenne, UE, armée malienne,