Sahara Occidental : la RASD réclame un siège à l’ONU

Alors que le Conseil de Sécurité de l’ONU doit revenir ce mois-ci, comme tous les ans, sur la situation au Sahara Occidental et le prolongement de sa mission sur place, le ministre des affaires étrangères de l’auto-proclamée République arabe sahraouie démocratique (RASD) a réclamé, ce lundi 5 avril, un siège à l’ONU.

Ce 21 avril 2021, le Conseil de Sécurité de l’ONU doit débattre, comme tous les ans, sur la situation du Sahara Occidental, toujours miné par le conflit qui oppose les indépendantistes du Front Polisario, à la tête de la RASD, et le Maroc, qui revendique l’ensemble du territoire et en contrôle, de fait, 80%.

Le Conseil de sécurité devrait notamment proroger le mandat de sa mission sur place, la Minurso, et peut-être nommer un nouvel envoyé spécial au Sahara occidental, comme le lui a réclamé le nouveau secrétaire d’Etat américain, Antony Blinken. Le poste est vacant depuis mi-2019.

« La RASD réclame la place qui lui revient au sein du concert des nations »

C’est dans ce contexte que le chef de la diplomatie sahraouie, Mohamed Salem Ould Salek, a, durant une conférence de presse à Alger, décidé de mettre la pression sur le Conseil de Sécurité, en réclamant un siège à l’ONU : « La RASD, membre fondateur de l’Union africaine (UA), réclame la place qui lui revient au sein du concert des nations », a affirmé le ministre des affaires étrangères sahraouie.

« Il ne faut pas que le peuple sahraoui et l’Etat sahraoui soient pénalisés par cette attitude intransigeante qui défie la légalité internationale », a poursuivi Mohamed Salem Ould Salek, en faisant allusion au refus du Maroc d’organiser un référendum d’auto-détermination sur le territoire.

LaDiplomatie.fr, 13 avr 2021

Etiquettes : Sahara Occidental, Maroc, Front Polisario, RASD, ONU,

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Entrez Captcha ici : *

Reload Image