Maes veut un face à face avec Bouhlel Brahim pour avoir insulté le Maroc

Selon 13OR-Du-HipHop, Maes vient de s’exprimer à son tour sur une des grosses polémiques du moment impliquant Brahim Bouhlel l’acteur de “Validé” ainsi que Hedi Bouchenafa présent dans le long métrage “En passant pécho” récemment sorti sur Netflix, après Niro et Booba, le rappeur Sevranais a fait part de son énervement sur cette affaire qui fait beaucoup parler depuis le week-end dernier.

Le site français précise que « tout est parti suite à la diffusion d’une vidéo sur les réseaux dans laquelle les deux acteurs français insultent des enfants et des femmes marocains en tentant de faire de l’humour et en abusant des clichés. Dans cette séquence Brahim Bouhlel et Hedi Bouchenafa ont ouvertement manqué de respect aux personnes vivant au Maroc, Niro avait réagi pour remettre en place les deux personnalités suivi de Booba avec des propos assez virulents ainsi qu’un tacle à l’encontre de Franck Gastambide. Originaire du Maghreb, Maes a également décidé de pousser un sévère coup de gueule ».

« En effet ce dernier a adressé un message en privé à Brahim Bouhlel dont il a affiché la capture d’écran sur son compte Instagram, “T’étais grave sympa quand t’es venu en bon petit fan à ma table dire bonjour wesh quelle marocain vous a brisé le cœur comme ça ? Les agneaux se changent en loup quand ils sont en groupe. C’est triste d’être aussi peu réfléchis. Et en vrai si t’es pas content ou ton équipe, j’suis sur kech en s’voit en rapide“, ajoute-t-il.

“De base le Maghreb (Afrique Française du Nord) regroupait le Maroc, l’Algérie, la Tunisie, la Mauritanie et la Lybie avant l’établissement des frontières par la France. Un africain qui insulte un autre africain s’insulte soi-même. #LAFRIQUE” a ajouté dans sa story en légende de la publication Maes qui se trouve actuellement au Maroc dans la ville de Marrakech. Le rappeur français visiblement très remonté semble donc vouloir rencontrer en face à face Brahim Bouhlel pour s’expliquer, ce dernier n’a pas encore répondu publiquement, conclue la même source.

Etiquettes : Maroc, Algérie, Brahim Bouhlel, rap,

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Entrez Captcha ici : *

Reload Image