RDC : Oxfam suspend deux travailleurs humanitaires en RDC après des allégations d’inconduite sexuelle

Par Zahid Mahmood et Rob Picheta, CNN

(CNN)L’organisation internationale de lutte contre la pauvreté Oxfam a suspendu deux travailleurs humanitaires en République démocratique du Congo (RDC), dans le cadre d’une enquête en cours sur des allégations d’inconduite sexuelle, d’intimidation et d’abus de pouvoir.

Dans une déclaration envoyée à CNN vendredi, l’organisation caritative a déclaré qu’elle examinait les allégations formulées à l’encontre de membres du personnel de haut niveau dans le pays dans le cadre de l’enquête indépendante qu’elle avait commandée en novembre 2020.

« Nous sommes parfaitement conscients de notre devoir envers les survivants, notamment en les aidant à s’exprimer en toute sécurité. Nous travaillons dur pour conclure l’enquête de manière équitable, sûre et efficace », a déclaré un porte-parole d’Oxfam dans le communiqué.

Les nouvelles allégations et suspensions interviennent quelques semaines seulement après que l’organisation caritative a finalement été autorisée à soumissionner pour un financement gouvernemental à la suite d’un scandale similaire en 2018.

Haïti a interdit Oxfam après qu’une enquête ait révélé cette année-là qu’elle avait couvert l’exploitation sexuelle de membres du personnel à la suite d’un tremblement de terre désastreux en 2010.

En 2019, la Commission des associations caritatives pour l’Angleterre et le Pays de Galles a émis un avertissement officiel contre Oxfam. Dans un rapport, elle a constaté que les questions en Haïti indiquant « de graves problèmes avec la culture, le moral et les comportements en général » de certains membres du personnel n’ont pas été correctement traitées, et que les membres du personnel supérieur n’ont pas réussi à faire remonter les plaintes d’inconduite sexuelle.

Selon le Times, les allégations à l’encontre du personnel d’Oxfam en RDC, qui ont entraîné les dernières suspensions, ont été décrites dans une lettre de 10 pages envoyée aux patrons de l’organisation caritative en février de cette année et signée par 22 employés actuels et anciens.

Ce nouveau scandale intervient alors que le secteur de l’aide britannique tente de sortir d’une série de rapports accablants sur les abus sexuels commis par des travailleurs. Une enquête du gouvernement britannique en 2018 a révélé que ces abus étaient « endémiques » et se produisaient depuis des années.

CNN, 2 avr 2021

Etiquettes: RDC, République démocratique du Congo, Congo, OXFAM, harcèlement sexuel, intimidation, abus de pouvoir, viol,

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Entrez Captcha ici : *

Reload Image