La suspension d’un programme TV qui a révélé l’ampleur du phénomène d’inceste en Algérie

La suspension d’un programme TV qui a révélé l’ampleur du phénomène d’inceste en Algérie

L’autorité de régulation de l’audiovisuel (ARAV) a suspendu définitivement le programme algérien « ma warra al joudrane » (au-delà des murs ») qui est diffusé par la chaîne Ennahar car lémission discutait d’un phénomène tabou très dangeureux et dévorant la société algérienne qui est le phénomène de l’inceste.

L’ARAV a déclaré dans un communiqué que la décision était intervenue après avoir enregistré plusieurs dépassements professionnels et moraux confirmant que le programme s’était éloigné de ses objesctifs et avait suscité une controverse dans les cercles sociaux en raison de son dépassement de lignes rouges.

Le phénomène de l’inceste est une bombre à retardement et le danger caché venant de l’intérieur de la maison de certains algériens anormaux.

Nous sommes au milieu du 21ème siècle; et pourtant l’inceste est encore un phénomène relativement courant et fait surface bien qu’il n’y ait de chiffres exacts sur le nombre de cas d’adultère de la famille dans notre pays. Pourtant, les cas traités par les tribunaux, montre l’ampleur du désastre en Algérie bien que la réalité est plus inquiétante et effroyante, le silence enveloppe encore ces crimes en raison de l’ignorance et la peur de la société.

En effet; quand le père fait appel à sa nature animal publiant son humanité et sa parenté et que l’oncle et le frère, derrière ses caprices, on peut seulement dire que les valeurs et les moeurs ont disparu dans la famille algérienne et les ont remplacées par la décadence et la corruption.

La plus grande incidence d’inceste en Algérie et la plus dégoûtante était la relation sexuelle d’un père avec sa fille mariée, qui n’est pas une histoire d’un série égyptienne ou même turque, mais la vérité révélée par l’une des séances privées d’un tribunal criminel de la capitale et liée au crime d’inceste dont l’accusé est le père et la victime est sa fille de 20 ans.

Après son silence pendant des années, elle a décidé de punir son père qui a commis son péché.

Elle a révélé qu’elle était sa victime depuis l’âge de 15 ans, et après son évasion de la maison et son retour; il l’a forcé d’épouser le fils de son ami, mais il n’était pas satisfait de cela et il a décidé de gâcher la vie de sa famille en visitant sa fille de temps à autre et en couchant avec elle et chez elle: Jusqu’à ce qu’un jour son mari a découvert cette relation dégoûtante, ce qui l’a poussé au divorce.

La fille a été obligée de porter plainte contre son père qui a nié tout cela devant le tribunal et a qccusé sa fille d’immoralité et prostitution et a expliqué qu’lle avait l’habitude de fuir la maison depuis son jeune âge avec des garçons et l’accusée de mentir et d’inventer des histoires malgré le témoignage de son gendre.

Source : Jarida Al Jazayr, 31 jan 2021

Tags : Algérie, inceste, pédophilie, pédocriminalité, #MetooInceste,