«Le Maroc a normalisé ses relations avec l’entité sioniste en contrepartie de territoires qu’il ne saura garder» (analyste libanais)

Le Maroc a normalisé ses relations avec l’entité sioniste en contrepartie de territoires au Sahara Occidental dont il ne jouit d’aucune souveraineté, qu’il ne saura garder et qu’il perdra au profit du Front Polisario, le représentant légitime et unique du peuple sahraoui, a estimé l’analyste libanais Nacer Kandil.

Dans un entretien accordé à la chaîne libanaise Al Manar rapporté vendredi par El Portal diplomatico, Nacer Kandil s’est interrogé sur la raison qui a conduit les dirigeants du Maroc à renoncer à la question palestinienne, sacrée pour le peuple marocain, «en contrepartie de l’obtention du territoire (Sahara Occidental) qu’ils ne sauront garder».

«Même s’ils ne détiennent pas le pouvoir de prise de décision à la place du peuple sahraoui, les Etats-Unis ont offert au Maroc, sur papier et de manière artificielle, sa souveraineté (présumée) sur les territoires sahraouis pour détruire le royaume de l’intérieur, le peuple marocain étant connu pour son soutien à la question palestinienne», a ajouté le même intervenant. En acceptant ce «vil» marchandage, «le roi du Maroc, Mohammed VI est tombé en proie et se retrouvera entre deux conflits simultanés, à savoir le retournement de son peuple contre lui et la perte du Sahara Occidental au profit du Front Polisario, le représentant légitime du peuple sahraoui», poursuit l’analyste. Et de qualifier le deal de la normalisation de «trahison dangereuses à l’égard de la question palestinienne» par le souverain marocain qui, a-t-il dit, a réfléchi de manière «totalement superficielle».
APS

Tags : SaharaOccidental #WesternSahara #Polisario #Maroc #EtatsUnis #DonaldTrump #JoeBiden