La Tunisie et le Maroc se démarquent de l’économie numérique

Un rapport de l’OCDE a montré que ce sont les deux pays d’Afrique du Nord qui utilisent le mieux les outils numériques à des fins économiques.

São Paulo – Un rapport rendu public cette semaine a montré que la Tunisie et le Maroc sont les pays d’Afrique du Nord qui utilisent le mieux les outils numériques à des fins économiques. Il contient les résultats d’une enquête menée par l’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE), en tandem avec la Commission de l’Union africaine. Le rapport a été publié au Brésil par l’ambassade de Tunisie à Brasilia. Ci-dessus, Tunis .

Selon l’enquête, 57% des entreprises en Tunisie et au Maroc ont des sites Web. Les taux sont de 47% pour les petites entreprises, 67% pour les moyennes entreprises et 80% pour les grandes. L’OCDE note que cela indique une numérisation majeure, contrairement à d’autres pays.

Intitulé «Africa’s Development Dynamics 2021: Digital Transformation for Quality Jobs», le rapport montre cependant que malgré la croissance rapide du commerce électronique en Afrique du Nord au cours des dernières années, les méthodes de paiement en ligne et le transport efficace des marchandises font encore défaut la région.

Selon l’OCDE, il est impératif que les banques mettent à disposition des méthodes de paiement numériques pour tirer parti du commerce électronique et promouvoir la création d’emplois. Des investissements supplémentaires sont également nécessaires dans les infrastructures pour permettre le transport de marchandises, indique le rapport.

Les faibles niveaux de commerce électronique et la disponibilité des services de livraison dans la région, en raison du manque de startups, signifient que les avantages de la numérisation ne sont pas exploités pour tirer parti de la création d’emplois. L’Afrique du Nord reste caractérisée par un nombre insuffisant de startups inégalement réparties dans et entre les pays.

Le rapport fait valoir que l’Égypte, le Maroc et, dans une moindre mesure, la Tunisie sont les pays de la région qui comptent le plus de fintechs, en raison d’un écosystème favorable soutenu par un soutien gouvernemental fort, une bonne implication du secteur privé et des niveaux d’éducation satisfaisants.

Afin d’augmenter le nombre de fintechs dans la région, le rapport invite les décideurs à soutenir les efforts d’investissement dans les technologies de l’information et de la communication, au moyen de mécanismes d’accélérateur de démarrage ainsi que par des incitations aux fabricants et importateurs d’équipements de haute technologie.

L’OCDE appelle également les gouvernements à s’associer au secteur privé pour soutenir la demande potentielle de fintechs et à accorder une plus grande importance aux partenariats entre les fournisseurs de microfinance et les opérateurs de téléphonie mobile, et en particulier entre ces fournisseurs et les fournisseurs de services financiers numériques.

Source : Brazil-Arab News Agency, 29 jan 2021

Tags : Maroc, Tunisie, économie numérique,